Agenda Ironique

ICI L’OMBRE

Pour ce mois de novembre 2022, c’est Carnets Paresseux qui se trouve aux manettes ! Et voici ses consignes :

Je vous propose de parler d’ombre. Pourquoi ? Parce que novembre, parce qu’ombre, parce que, quoi ! Faut-il toujours tout expliquer ? L’ombre ? Oui, aussi bien celle qui s’allonge et recouvre le monde que l’ombre qui naît de la lumière, fille du soleil. Bref, d’écrire ce que vous voulez, dialogue, poème, roman (petit), nouvelle, traité philosophique, opéra, sonnet, sornette, sur l’ombre.  Et quoi d’autre ? Une pincée d’ironie ; une goutte d’agenda, quelques dates, un mois ou deux ; agenda ironique oblige.

Et puis faudra – faudrait ; si vous voulez ; rien n’est obligé – glisser ces deux phrases :  » Je ne m’attends pas à ce que vous croyiez cette histoire. Est-ce que j’y crois, moi ? « 

Tout est bien esspliqué ici :

Dans le domaine de l’opéra, il y a deux voire trois types d’ombres. Le premier, abondamment représenté dans l’univers baroque est lié aux enfers. Le second est lié à son acception plus récente, celle d’un endroit où les rayons ardents du soleil sont arrêtés par un écran, procurant ainsi une zone de fraîcheur. Le troisième serait plutôt magique ou ésotérique, avec des personnages qui ont perdu leur ombre.

Commençons donc par les ombres funestes avec Alceste de GLUCK et l’invocation des divinités du Styx (Ombres, larves, pâles compagnes de la mort.)

Gluck Alceste divinités du Styx

Mais les ombres peuvent aussi être heureuses comme dans Orfeo ed Euridice de Gluck avec son ballet des ombres heureuses. (Normalement c’est pour flûte, mais j’ai choisi cette version au piano pour faire plaisir à John Duff.)

Gluck Orfeo e Euridice Ballet des ombres heureuses (Wang)Cliquez sur la pianiste

Dans Alcina de HAENDEL, la méchante sorcière invoque les ombres pâles des esprits pour assouvir sa vengeance. (« ombre pallide »).

Haendel Alcina Ombre pallide et mi restano le lagrimaCliquez sur Alcina

Le dernier avatar de ces ombres souterraines nous est offert par WAGNER dans son Or du Rhin, quand Wotan descend au Niebelheim chercher l’or qu’Alberich a volé. (« Nacht und Nebel », soit « Nuit et brouillard »)

Wagner Rheingol Nacht un NebelCliquez sur l’image

Passons maintenant aux ombres paisibles avec Haendel et son « ombra maï fu », extrait de Xerxes (Serse).

Haendel Serse Ombra mai fu JarrousskyCliquez sur l’image

Dans Castor et Pollux de RAMEAU Castor, qui est aux Champs-Élysées, invoque les ombres heureuses qui l’accompagnent (Air : « Séjour de l’éternelle paix ».)

Rameau castor et Pollux Séjour de l'éternelle paixCliquez sur l’image

Dans Dinorah ou Le Pardon de Ploërmel, MEYERBEER fait chanter à son héroïne Dinorah « ombre légère qui suit mes pas ».

Meyerbeer Dinorah ou le pardon de Ploërmel Ombre légère qui suit mes pasCliquez sur l’image

Et dans le doux amer Pays du sourire de LEHAR, l’héroïne nous chante « Dans l’ombre blanche des pommiers en fleurs ».

Lehar Le pays du sourire Dans l'ombre balnche des pommiers en fleursCliquez sur l’image

Dans Les contes d’Hoffmann d’OFFENBACH, le méchant Dapertutto demande à Giuletta de séduire Hoffmann pour lui voler son ombre, comme elle l’a fait pour le pauvre Schlémil.

Offenbach les Contes d'Hoffmann Scintille diamantCliquez sur Dapertutto

On retrouve ce thème de l’ombre manquante dans la collaboration entre STRAUSS et HOFMANSTAHL, la Femme sans ombre (Die Frau ohne Schatten). Dans ce conte mi-fantastique, mi-ésotérique, la fille du seigneur des esprits doit acquérir une ombre pour devenir humaine. (Je ne m’attends pas à ce que vous croyiez cette histoire. Après tout, je n’y crois pas, moi !)

Strauss die Frau ohne Schatten

Agenda Ironique

LA BEAUTÉ

Ce mois-ci (octobre 2022), l’Agenda Ironique a pris ses quartiers chez Luc, alias le Flying Bum. Et voici ce qu’il nous propose :

Ah, la beauté ! Que dire encore de la beauté ? Qu’elle est dans les yeux de celui qui voit, soeur de la vanité ou mère de la luxure ? Beauté des hommes, des femmes, des choses et des mots . . . à vos plumes belles gens. La beauté sera le thème central de l’Agenda Ironique d’octobre. Poésie, récit, nouvelle, prose, tout sera reçu avec beauté, tant soit-il que le texte contienne un proverbe créé de toutes pièces et présenté sous forme de citation.

Ah, la beauté ! Que de pâmoisons,de ravissements ou de coup bas elle a occasionnés à l’opéra. Femmes fatales ou hommes fataux, nature ou déesses, qui sont-ils ces êtres dont la beauté a fourni aux compositeurs tant de belle musique.

À la fin de King Arthur, de PURCELL, Vénus personnifie la beauté parfaite de l’Angleterre dans l’air « Fairest Isle ».

Purcell King Arthur Fairest IsleCliquez sur l’image

Dans Alcina de HAENDEL, c’est encore la beauté de la nature que chante Ruggiero dans son air « Verdi prati ».

Haendel Alcina Verdi pratiCliquez sur Ruggiero

À la fin de Cenerentola de ROSSINI, tous chantent la victoire de la beauté (de Cendrillon) sur l’orgueil (des méchantes sœurs).

Rossini la Cenerentola finalCliquez sur la victoire de la beauté sur la sottise et l’orgueil

Qui est la plus belle, c’est le thème du Jugement de Pâris, sommé de choisir entre les beautés de Vénus, Junon et Minerve dans la belle Hélène d’OFFENBACH. Air « Au mont Ida, une déesse ».

Offenbach la belle Hélène Au mont IdaCliquez sur Pâris

Dans Roméo et Juliette de GOUNOD, Roméo compare la beauté de Juliette à celle du soleil. Air : « Ah; lève-toi, soleil ».

Gounod Roméo et Juliette Ah, lève-toi, soleil !Cliquez sur Roméo Alagna

Et dans Otello de VERDI, le peuple célèbre la beauté de la femme du général. Chœur « Dove guardi splendono raggi ».

Verdi Otello Dove guardi splendono raggiCliquez sur l’image

Dans Rusalka de DVORAK, le prince émerveillé par la beauté de l’ondine lui demande si elle femme ou fée. Air : « Vidino divna, presladka ».

Dvorak Rusalka Vidino divna presladkaCliquez sur l’image

Bien sûr, il n’y a là qu’une petite sélection, éminemment subjective de la beauté à l’opéra, et il y a aussi toutes les beautés cachées dans la musique même. Après tout, les musiciens n’ont-ils pas inventé ce proverbe « Walkyrie vendredi dimanche pleurera » ?

Et puis, si vous n’avez pas peur d’un bonus surprise, cliquez donc sur l’image.

point-dinterrogationCliquez sur l’image si vous n’avez pas peur d’un bonus surprise

Agenda Ironique

RELAIS POUR LE VOTE DE SEPTEMBRE 2022

MArie-Jo me prie de relayer l’appel aux votes pour l’agenda Ironique de septembre 2022, ce » que je fais bioen volontiers.

Voici donc son appel :

Et félicitations à Marie-Jo qui a su susciter tant de belles participations, et à tous les participant(e)s pour leurs (belles) participations.

Agenda Ironique

MENU CONCOCTÉ POUR L’A.I. DE SEPTEMBRE 2022

Ce mois-ci, c’est Mijo du blog « Funambule sur le fil de l’écriture » qui nous propose le thème de l’Agenda Ironique. Le sujet en est le suivant :

Pour cet AI de septembre, la gourmande de Funambule sur le fil de l’écriture ne pouvait pas rater l’occasion de convoquer le foisonnement de la langue française qui a mitonné au long des siècles les expressions culinaires. Là est la première contrainte : dans votre cuisine de mots, insérer un zeste de tradition ou une pincée d’exotisme au travers de ces locutions.

Pour varier les plaisirs de vos trouvailles appétissantes, je vous propose de nous raconter « une première fois » d’une gorgée, d’une lampée, d’une bouchée, d’un effluve ou d’un fumet ou d’une morsure.

À vos claviers ou vos stylos pour mijoter une dégustation pleine de saveurs de la langue française.

Avant d’aborder mon sujet « musical », un petit hommage à QUENEAU et à son Art poétique, ou la recette pour écrire un poème.

Prenez un mot prenez en deux
Faites les cuir’ comme des œufs
Prenez un petit bout de sens
Puis un grand morceau d’innocence
Faites chauffer à petit feu
Au petit feu de la technique
Versez la sauce énigmatique
Saupoudrez de quelques étoiles
Poivrez et mettez les voiles
Où voulez-vous donc en venir ?
À écrire Vraiment ? À écrire ?

Et maintenant, je vais vous proposer un petit menu « spécial opéra ».

Apéro : La première fois que Vincent 1er de Gonzague a vu (et entendu) un spectacle théâtral accompagné de musique, c’était au mariage de sa belle-sœur Marie de Médicis et du roi de France Henri IV, il n’a eu de cesse de produire dans sa propre cour, Mantoue, un spectacle similaire. Il en résultera, de la part de son musicien de cour attitré, Claudio MONTEVERDI, le premier opéra d’une très longue série : l’Orfeo.

monteverdi orfeo savallCliquez sur l’apéro l’ouverture

Hors-d’œuvre : En guise de hors-d’œuvre, je vous suggère de prendre des œufs MEYERBEER, c’est-à-dire des œufs sur le plat servis avec des truffes et des rognons d’agneau.

Meyerbeer l'Africaine Ô paradisCliquez sur l’image et vous serez au paradis

Plat : La première fois que ROSSINI a eu l’idée de son fameux tournedos (une tranche de foie gras poêlée sur une tranche de filet de bœuf), il a demandé au serveur du restaurant de tourner le dos aux convives, pour ne pas les interloquer avec ce drôle de plat. C’est depuis cette époque qu’on parle de Tournedos Rossini. Et pour accompagner, ce plat de viande, peut-être lui a-t-on servi des pasta a la Norma, du nom d’un opéra de BELLINI. Ce sont des pâtes cuisinées avec des tomates, des aubergines grillées et de la ricotta.

callas casta divaCliquez sur Norma

Fromage : Cliquez ici pour savoir pourquoi je ne vous propose pas de fromage.

Desserts : Pour le dessert, vous aurez le choix entre la Poire Belle-Hélène ou la Pêche Melba (bien entendu, vous pouvez avoir les deux si vous êtes gourmands). La Poire Belle-Hélène est un dessert en hommage à l’opéra-bouffe éponyme d’OFFENBACH.

la belle HélèneCliquez sur le couplet des rois, extrait de la belle Hélène

La pêche Melba a été créée en l’honneur de la cantatrice Nelly MELBA.

Puccini Tosca Vissi d'arte (Nelly Melba)Cliquez sur Nelly Melba

Vous pourriez même avoir envie d’un opéra, une pâtisserie dont a eu l’idée un cuisiner qui voyait deux gars peindre les petits rats de l’opéra.

Agenda Ironique, Mythologie

LE VOYAGE DE MARS

Ce mois-ci, l’Agenda Ironique est hébergé par l’ornithorynque qui nous propose un voyage vers Mars (ou a Trip to Mars si on préfère).

« Trip to Mars », ou « Le voyage vers Mars » (comme vous préférerez !)

AI 08/2022

Voilà, le récit démarrera de cette photo, et plus exactement de cette baraque foraine … l’époque importe peu, mais deux éléments devront apparaître dans la narration : la baraque et le bonimenteur (homme ou femme) – la suite … est à votre sauce et selon votre ivresse de mots et de voyage.

Cette année, la fête foraine a planté ses chapiteaux sur le champ de Mars. Écoutez ce bonimenteur devant sa baraque faire la réclame pour ses attractions : « Oyez, oyez, bonnes gens, entrez et découvrez la véridique histoire de Mars, le dieu de la guerre et des combats ! Dans ce récit véridique, vous assisterez à des combats homériques, à la naissance de Rémus et Romulus qui fonderont la ville de Rome, et à bien d’autres choses plus surprenantes encore. »

Vénus, la déesse de l’amour et femme de Vulcain, sera amante de Mars, le dieu de la guerre, leur couple représentant symboliquement Éros et Thanatos.

Wagner Tannhauser VenusbergCliquez sur la bacchanale de Vénus

On associe à Mars la 4e planète de notre système solaire, qui a une couleur rouge, rouge comme le feu, rouge comme le sang. C’est pour cela que les Romains ont donné à cette planète le nom de Mars. Écoutons donc « Mars » extrait de la suite pour orchestre Les Planètes de Gustav HOLST.

Holst les Planètes MarsCliquez sur l’image

Mars aura pour descendance les jumeaux Rémus et Romulus, nés de ses amours avec la vestale Rhéa Silvia. Les vestales étaient de jeunes femmes chargées de garder le feu sacré dans les temples consacrés à la déesse Vesta.

Spontini la Vestale Feu créateur, âme du mondeCliquez sur l’image

Rémus et Romulus ont fondé la ville de Rome. Par une ironie de l’histoire, c’est le 15 des ides de Mars que Jules César, un des empereurs romains, mourra assassiné. Jules César en Égypte de HAENDEL est resté dans l’histoire de l’opéra. En 1788, l’Italien BIANCHI écrira un autre opéra, moins connu : la Morte di Cesare (la Mort de César).

Bianchi La morte di Cesare Sapro d'ogn'alma audaceCliquez sur l’image

Voilà, j’espère que mon petit voyage sur les traces de Mars vous a plu.

Agenda Ironique

LE RESULTAT DES VOTES DE JUILLET 2022

A voté !

Les résultats de la votation de juillet 2022 pour l’Agenda Ironique sont tombés.

Votre texte préféré est celui d’Adrienne : H comme Histoire musicales. à égalité avec Carnets Paresseux : Le Lion de Denfert se rêve. Suivent de près Donald et Mijoroy : Stridulations polyphoniques.

Concernant le passage de témoin pour l’organisation de l’A.I. d’août 2022, l’Ornithorynque se distingue, suivi par Photonanie et Adrienne, que l’on applaudit bien fort 👏.

Pour l’Agenda Ironique d’août, vous trouverez le sujet de l’Ornithorynque (un voyage vers mars) en cliquant sur le lien.

Et laissez-moi remercier encore tous les participants, qui ont accepté de se coller à mes contraintes, souvent avec beaucoup d’ingéniosité.

Agenda Ironique

QUI TIENDRA L’AGENDA IRONIQUE D’AOÛT 2022

Tout d’abord, merci de vos participations riches zet variées à l’Agenda Ironique de juillet 2022, pour lequel vous aviez eu l’imprudence (ou l’inconscience) de me confier le sujet. Place donc aux votes de fin de mois.

Voici le récapitulatif des participations pour cet Agenda de juillet :

Gibulène : à notre portée : https://laglobule2.wordpress.com/2022/07/05/a-notre-portee-a-i-juillet-2022/

Victorhugotte : Bagatelle https://victorhugotte.com/2022/07/07/bagatelle/

Tout l’opéra (ou presque) : Domicile à sol facile à cirer https://toutloperaoupresque655890715.com/2022/07/09/domicile-a-sol-facile-a-cirer/

La Licorne Notes de l’été https://filigrane1234.blogspot.com/2022/07/notes-de-lete.html

Adrienne : H comme Histoire musicale : https://adrienne414873722.wordpress.com/2022/07/10/h-comme-histoire-musicale/

Isabelle Marie d’Angèle https://isabellemariedangele.com/2022/07/10/agenda-ironique-juillet-2022/

Mijoroy : Stridulations polyphoniques

Donald https://photonanie.com/2022/07/11/quand-je-sers-de-relais-pour-lagenda-ironique-2/

Carnets paresseux le Lion de Denfert se rêve https://carnetsparesseux.wordpress.com/2022/07/15/le-lion-de-denfert-se-reve/

Photonanie https://photonanie.com/2022/07/20/lagenda-ironique-de-juillet-2/

L’ornytho : Doremi l’acido https://lonithorynque.wordpress.com/2022/07/26/do-re-mi-fa-sol-la-si-do-lagenda-ironique-de-juillet-2022-doremi-lacido/

Carnets paresseux : !dragons au grand air https://carnetsparesseux.wordpress.com/2022/07/27/dragons-au-grand-air/

John Duff : l’escalier du diable

Et maintenant, place au vote (2 choix possibles) :

Et à qui souhaitez vous confier les rennes du traîneau de l’A.I. d’août 2022 ?

Le vote est désormais clos, les résultats sont ici.

Agenda Ironique, Maria Callas

DOMICILE À SOL FACILE À CIRER

L’Agenda Ironique de Juillet a pris ces quartiers sur ce blog. Le thème en était le suivant :

Je vous propose d’écrire un texte en sept parties, dont chacune devra commencer par une note de musique, dans l’ordre composé par Guido d’Arezzo en 1050.

Si ça peut vous aider, voici le texte latin écrit par Guido pour nous permettre de retenir le nom des notes :

« UT queant laxis / Pour que puissent
« REsonare fibris / résonner des cordes
« MIra gestorum / détendues de nos lèvres
« FAmili tuorum, / les merveilles de tes actions,
« SOLve polluti / ôte le péché,
« LAbii reatum, / de ton impur serviteur,
« Sancte Iohannes. / ô Saint Jean.

Donc, si vous voulez remplacer le DO par un UT, vous avez toute liberté de le faire. Comme petite contrainte supplémentaire, je vous demanderai d’employer quelques termes musicaux simples, tels que silence, soupir, croche ou ouverture et portée.

Il n’y a pas d’autre contrainte, sinon celle de nous surprendre et de nous faire sourire. Votre texte pourra être un poème, une nouvelle, une recette de cuisine… Ce que vous aurez envie d’écrire, en bref.

Domicile à sol facile à cirer, la hutte (Si, si !)

indes galantes 4Cliquez sur les sauvages d’Amérique

mi l’adorait, Mimi, la docile amie, là ! (soupir)

Puccini la Bohème Mi chiamani Mimi (Callas)Cliquez sur Mimi, la docile amie

Mimi l’assit là, Rémi l’ado : au dodo, là ! (en clé de Sol)

Brahms WiegendliedCliquez sur la berceuse, là

Facile à mirer, Rémi l’a mis à dorer, la sole (en clé de Fa)

Bobby Lapointe Leçon de guitare sommaireCliquez sur l’accord de Si

Sole facile à dorer, l’ami

L’amie Mimi l’a dorée, la raie

Si Sido adorait Sissi, Sissi adorait la raie du dos (silence consterné)

Berlioz La Damnation de Faust Ange adoréCliquez sur « ange adoré »

Verdi Nabucco Va pensiero (Sissi l'impératrice)Cliquez sur Sissi

Citations musicales :

La hutte : RAMEAU, les Indes galantes, (entrée : les sauvages d’Amérique.)

Mimi : PUCCINI La Bohème, (Air : mi chiamano Mimi.)

Au dodo : BRAHMS Wiegenlied (berceuse)

La clé : Boby LAPOINTE Leçon de guitare sommaire.

Adorait : BERLIOZ La Damnation de Faust (Air : « Ange adoré ».)

Sissi : VERDI Nabucco (Chœur « Va Pensiero »).

Et si vous en voulez encore un peu plus sur ce ton là, cliquez donc sur le bonus surprise mystère.

point-dinterrogationCliquez donc sur le bonus surprise mystère si vous en voulez un peu plus

Agenda Ironique

DO RÉ MI FA SOL LA SI DO. L’agenda ironique de juillet 2022.

Puisqu’il m’échoit encore l’honneur de proposer un thème à l’Agenda Ironique, et que cet honneur m’est tombé dessus bien tard, je vais vous proposer d’écrire un texte en sept parties, dont chacune devra commencer par une note de musique, dans l’ordre composé par Guido d’Arezzo en 1050.

Si ça peut vous aider, voici le texte latin écrit par Guido pour nous permettre de retenir le nom des notes :

« UT queant laxis / Pour que puissent
« REsonare fibris / résonner des cordes
« MIra gestorum / détendues de nos lèvres
« FAmili tuorum, / les merveilles de tes actions,
« SOLve polluti / ôte le péché,
« LAbii reatum, / de ton impur serviteur,
« Sancte Iohannes. / ô Saint Jean.

Donc, si vous voulez remplacer le DO par un UT, vous avez toute liberté de le faire. Comme petite contrainte supplémentaire, je vous demanderai d’employer quelques termes musicaux simples, tels que silence, soupir, croche ou ouverture et portée.

Il n’y a pas d’autre contrainte, sinon celle de nous surprendre et de nous faire sourire. Votre texte pourra être un poème, une nouvelle, une recette de cuisine… Ce que vous aurez envie d’écrire, en bref.

On se donne jusqu’au 27 juillet pour élaborer tous nos charmants textes.

À titre d’exemple, voici que ROGER & HAMMERSTEIN m’ont proposé :

Roger and HAmmerstein the sound of musicCliquez sur l’exemple proposé par Roger & Hammerstein

Agenda Ironique

PIQUE-NIQUE TRAGIQUE EN CAROLINE DU SUD

Ce mois-ci, c’est « le Retour du Flying bum » qui nous propose l’Agenda Ironique, avec les consignes exposées ci-après :

C’est à mon tour de vous accueillir ce mois-ci dans ce merveilleux rendez-vous littéraire et amical. Comme juin inaugure notre été, nous qui habitons l’hémisphère nord, quoi de mieux pour sujet qu’un des petits bonheurs par excellence de la belle saison et j’ai nommé le pique-nique. Ce sera le thème pour juin. Mais, pas de pique-nique sans les enquiquineuses comme les fourmis et autres insectes piqueurs ou suceurs, cette fois-ci ce seront des mots bien singuliers qui devront coûte que coûte s’inviter au pique-nique : flavescent, amphigourique, sycophante et nidoreux. Sans toutefois gâcher le pique-nique quand même. Et tant qu’aller pique-niquer en région, pourquoi ne pas y ajouter aussi un régionalisme ou deux?

On se donne jusqu’à la Saint-Jean (24 juin) pour déposer un lien vers son texte, en commentaire sur le présent blogue, et ensuite, on votera jusqu’au 30 juin, heure de Paris.

À vos nappes, sandwiches, crayons, plumes, claviers, c’est un départ !

Ce jour-là, la communauté noire d’une petite ville de Caroline du Sud avait décidé de partir en pique-nique sur l’île. Il y avait là Porgy et Bess, les enfants de GERSHWIN, avec Clara, Sporting Life le dealer, Serena, Crown… Toute la communauté, vous dis-je.

Le pique-nique venait tout juste de commencer quand le dealer, surnommé la guêpe à cause des piqûres qu’il faisait à ses clients pour refiler sa came nidoreuse, s’approcha de Bess.

Gershwin Porgy and Bess It ain't necessarily soCliquez sur l’image

Après sa piqûre, elle se sentit partir dans un sommeil artificiel.

The Who Tommy The Acid QueenCliquez sur l’image

Soudain, elle se réveilla, en voyant un lapin blanc coiffé d’un chapeau haut de forme courir en regardant sa montre de gousset, et plonger dans un terrier.

Dans un état second, elle sauta dans le trou où s’était engouffré le lapin et se retrouva dans une grotte flavescente, quand soudain elle se retrouva face à la Dame de Pique de TCHAÏKOVSKI.

dame de pique comtesseCliquez sur la Dame de pique

« Espèce de sycophante, hurla celle-ci, tu es venue nous espionner, mais tu n’as rien faire dans notre monde. Il faut te couper la tête. »

Heureusement, l’orage qui menaçait depuis quelque temps déjà éclata à ce moment, tirant Bess de son état second et de la situation critique où elle était engagée.

Beethoven Symphonie Pastorale (Fantasia l'orage)Cliquez sur le terrifique orage

Elle se réveilla, pour de bon cette fois, pour voir tout le monde ranger les restes des victuailles dans les paniers et se diriger vers le bateau qui devait les ramener dans leur petite ville.

Elle chercha alors à raconter ce qui lui était arrivé à Porgy :

« Il était grilheure; les slictueux toves sur l’alloinde gyraient et vriblaient; tout frivoleux étaient les borogoves, les vergons fourgus bourniflaient.« 

Mais devant le résultat amphigourique de ses efforts, elle cessa vite d’essayer de s’expliquer.

Quelques références :

Gershwin : Porgy and Bess

Tchaïkovski : La Dame de Pique

The Who : Tommy

BEETHOVEN : Symphonie pastorale – l’orage.

Lewis CARROLL : Jabberwocky.

Et retrouvez ici ma participation précédente à l’A.I.