littérature, Mes opéras préférés

CARMEN de BIZET

Carmen (1874) est certainement un des opéras les plus connus et les plus joués (et les plus adaptés). Techniquement, il s’agit d’un opéra-comique, c’est-à-dire un opéra qui alterne  des passages parlés et des passages chantés.

L’œuvre provient d’une commande de l’Opéra-Comique (le théâtre) à Georges BIZET. Le livret est dû aux fameux duettistes MEILHAC et HALÉVY et est tiré d’une nouvelle de Prosper MÉRIMÉE. Elle est créée en 1875, mais connaît des débuts difficiles en raison de son sujet jugé scabreux, et Bizet, qui meurt trois mois après la première représentation, ne connaîtra pas le succès triomphal que rencontrera son œuvre.

Acte I : À Séville, les soldats regardent passer les gens pour tuer le temps. Arrive la relève de la garde, accompagnée d’une troupe d’enfants (Avec la garde montante). La cloche de la fabrique de cigarettes sonne, tout le monde attend la sortie des cigarières, et surtout de l’une d’elles, Carmen. Celle-ci chante une chanson sur l’amour (Habanera).

Bizet Carmen habaneraCliquez sur Carmen

Carmen lance une fleur à don José, un brigadier, avant de rentrer à la fabrique. Une jeune femme, Micaëla, vient voir don José. Elle lui apporte une lettre de sa mère, accompagnée d’un baiser. Des cris se font entendre, une bagarre a éclaté dans la manufacture, et Carmen est accusée d’avoir agressée une de ses petites camarades. Les soldats interviennent et le capitaine ordonne à don José d’arrêter Carmen. Carmen use de son charme pour que don José la laisse fuir et lui donne rendez-vous dans une taverne près de Séville (Près des remparts de Séville). Don José laisse Carmen s’enfuir.

près des remparts de SévilleCliquez sur l’image

Acte II : Dans la taverne, Carmen est occupée avec ses amies Mercedes et Frasquita (Les tringles et les sistres…) Elle attend Don José qui doit sortir de prison après y avoir passé deux mois pour l’avoir laissé s’enfuir. Arrive Escamillo, célèbre torero des arènes de Grenade. Il tombe immédiatement amoureux de Carmen (Toréador, en garde). Les contrebandiers arrivent et demandent à Carmen de partir avec eux dans la montagne. Carmen refuse, avouant qu’elle est amoureuse. Don José arrive enfin, mais entendant l’appel du soir qui sonne à la caserne, il déclare qu’il est temps pour lui de rentrer. Carmen se moque de son prétendu amour, et don José proteste de sa fidélité.

Bizet Carmen la fleur que tu m'avais jetéeCliquez sur Don José

Les soldats viennent faire fermer l’auberge car c’est l’heure, mais trouvant don José hors de ses quartiers, ils veulent l’arrêter. Don José se bat contre son officier avant de prendre la fuite avec Carmen, devenant ainsi déserteur.

Acte III : Au campement des contrebandiers, Carmen, Mercedes et Frasquita se tirent les cartes (Trio: Mêlons, coupons). Quand arrive le tour de Carmen, elle n’a qu’un seul destin: la mort! (Carreau, pique, la mort).

Bizet Carmen Carreau, pique la mortCliquez sur les Bohémiennes

Don José fait  le guet. Micaëla arrive, porteuse d’un message de la mère de don José (Je dis que rien ne m’épouvante). Elle se cache quand Escamillo arrive pour inviter Carmen à sa prochaine corrida. Don José le défie en duel et ils commencent à se battre quand les contrebandiers reviennent et les séparent. Micaëla sort de sa cachette et dit à Don José que sa mère l’attend au village. Carmen conseille à don José de partir, mais celui-ci refuse. Micaëla ajoute alors que sa mère est mourante. Don José accepte de partir mais prévient Carmen qu’ils se reverront.

Acte IV : Devant les arènes, la foule attend la corrida (chœur: A dos cuartos). Carmen apparaît au bras d’Escamillo (Si tu m’aimes, Carmen), mais Frasquita et Mercedes viennent la prévenir de la présence de don José caché dans la foule. Comme Carmen s’apprête à suivre Escamillo dans l’arène, don José lui barre le passage et la supplie de rester avec lui (Carmen, il est temps encore). Carmen refuse, et lui jette une bague qu’il lui avait donnée. Après une dernière supplication (mais moi, Carmen, je t’aime encore), il sort son couteau et la tue. On entend dans l’arène la foule acclamer Escamillo.

Surtout, ne manquez pas la suite dans Carmen, le retour… prochainement sur ce blog.

11 réflexions au sujet de “CARMEN de BIZET”

  1. Merci beaucoup pour cet article très intéressant….
    J’étais carrément novice…
    Puis lorsque j’ai écouté chacune des vidéos, il y a un air que j’ai de suite reconnu et que mon père aimait bien chanter…
    Ah ah ! Moi aussi je me prenais au jeu en chantant cet air…
    Il s’agit de « L’amour est un oiseau rebelle »…
    De plus il est chanté en Francais…. Ce que j’apprécie particulièrement…
    J’ai beaucoup aimé également « La fleur que tu m’avais jetée »….et que je ne connaissais pas du tout…
    Et enfin j’ai adoré (je suis même étonnée de dire cela) « Mais moi je t’aime encore »
    La scène me semblait moderne… Je trouvais Roberto Alagna plus ou moins ringard mais là je dois bien avouer qu’il m’a bluffé…
    Finalement, il faut savoir aussi être un peu acteur pour chanter des airs d’Opéra… Et surtout être convaincant…
    La scène était tragique surtout lorsqu’il tue Carmen… Ça se termine donc mal…
    J’ai trouvé intéressant que les deux chanteurs étaient habillés de façon moderne et surtout que la scène soit dépourvue d’artifice…
    On ne voyait du coup qu’eux…
    J’ai bien aimé….
    Mon air préféré reste incontestablement « L’amour est un oiseau rebelle »… Je me suis mise à le chanter ce soir… Ah ah !!! Ça m’a ramené loin en arrière….
    Merci encore pour tous ces partages que tu nous offres….
    Passe un très bon week-end 👄💋.

    Aimé par 1 personne

    1. Merci pour ce long commentaire qui me ravit, puisqu’au départ, c’était vraiment ce que je voulais faire, que des gens qui croient que l’opéra, « ce n’est pas pour eux » se disent, petit à petit: « tiens, mais je connais ça ! Tiens, mais c’est beau ça ! » 😀
      Concernant le fait qu’aujourd’hui, les chanteur doivent aussi être acteurs, les choses ont beaucoup évoluées depuis quelques décennies.
      Avant, le chanteur ou la chanteuse devait juste avoir du coffre et se plantaient à l’avant de la scène, face au public et faisaient leur numéro.
      Je pense que Maria CALLAS a été une des premières à « incarner » les personnages qu’elle chantait. Au début de sa carrière, elle était très grosse, comme ça se faisait à l’époque. Mais pour pouvoir être crédible dans les rôles de jeune première qu’elle interprétait, elle a perdu 50 kilos (!) et on dit que c’est suite au régime qu’elle a du faire qu’elle est morte. Tragique destin pour une des plus grandes dames du chant.
      Luciano PAVAROTTI devait être un des derniers représentants de la vieille école, qui avait un jeu de scène minimaliste (il faut dire que son physique ne lui permettait pas les acrobaties que certains metteurs en scène demandent aujourd’hui aux chanteurs.
      Quand je vois les prouesses scéniques que certains chanteurs doivent faire, le chanteur amateur que je suis est souvent impressionné de les entendre ainsi chanter dans les positions les plus incongrues ou acrobatiques, sans que le son n’en soit altéré. Chapeau les artistes.

      Très bonne soirée à toi, et surtout, n’hésite pas à me faire part de ce que tu aimes (ou que tu aimes moins). Ça m’intéresse toujours d’avoir ces retours. 😉🎼

      Aimé par 1 personne

      1. C’est cool que tu chantes…
        J’ai lu dans ton profil qu’effectivement tu étais choriste ? Tu chantes des airs religieux ?
        Et sinon merci pour l’info concernant Maria Callas…
        J’avais vu un téléfilm concernant sa vie à la télévision… Oui, c’était vraiment une diva avec une voix en or…
        Pour l’instant, j’adhère à tout ce que tu m’as adressé en liens…
        Merci encore !!! C’est toujours un plaisir…

        J'aime

      2. C’est cool de chanter, et en plus ça fait un bien fou.
        J’ai effectivement chanté des œuvres religieuses, mais aussi d’autres choses, du plus ancien au plus moderne.
        J’ai même eu le privilège de chanter dans les chœurs à l’opéra, et ça, chanter sur scène avec l’orchestre et les chanteurs professionnels, c’est tout simplement sublime.
        Pour l »instant, je ne chante plus, mais maintenant que je vais être à temps plein à Lille, je vais pouvoir chercher une bonne chorale.

        Hihihi, demain je te mettrai un lien vers un enregistrement auquel j’ai participé!

        Aimé par 1 personne

      3. Ah ! Volontiers ! Ça me fera plaisir ! Je suis contente de te connaître grâce à notre amie commune Solène 💕💕💕.
        Et je confirme ! Ça fait un bien fou de chanter… Je me suis moi-même enregistré via youtube… Ah la honte !!!!
        Bonne soirée !!!

        Aimé par 1 personne

      4. Et voilà comme promis un lien vers mon premier enregistrement « professionnel ».
        Il s’agit de Joseph, un opéra de MÉHUL donné en 1989 dans le cadre des cérémonies du bicentenaire, et que nous avons chanté sur les Champs-Élysées le 16 juillet 1989. Un grand moment.
        Le clip présenté ici n’est pas réellement un enregistrement de ce spectacle, mais un enregistrement fait spécialement au Théâtre Impérial de Compiègne, qui devait être inauguré deux plus tard (j’y étais aussi, quels autres souvenirs !).
        Dans la distribution, il y avait une petit jeune qui débutait : je cite Pierre JOURDAN, le producteur et metteur en scène parlant d’elle, « vous verrez, on va entendre parler d’elle ». L’année suivante, elle remportait son grand prix au concours lyrique Mozart, de Salzbourg, lançant sa carrière internationale. Il s’agissait de Nathalie DESSAY qui depuis a fait une des plus belles carrières lyriques qu’une chanteuse française ait pu faire. Elle avait un seul air à chanter, et elle le chantait du milieu du chœur, elle était juste à côté de moi (j’en frissonne encore).
        Voilà c’était mon petit côté « je me souviens », mais comme dit notre amie commune Solène V. 🌹🌹🌹 « waw toi quand tu te souviens, tu fais pas semblant. »

        Je te souhaite une excellente journée, petit suricate (je me permets de t’appeler ainsi; mais si ça te gêne, dis-le, j’arrêterai 😘).

        Aimé par 1 personne

      5. Ah ! Merci beaucoup pour ce partage. J’ai pris plaisir à l’écouter…
        Les voix sont harmonieuses…
        Alors petite question : tu es déguisé avec la barbe blanche où alors es-tu Joseph… Car les deux chanteurs chantaient près de Nathalie Dessay…
        Effectivement, elle chante vraiment bien… Sa voix est très claire et puissante…
        Quant aux deux chanteurs masculins : ils sont doués aussi je trouve…
        De bien belles voix…
        Et depuis est-ce tu chantes en mode professionnel ? Où le fais tu par plaisir ?
        Et pour répondre à ta question : cela ne me gêne point du tout… J’adore qu’on m’appelle ainsi… C’est ma petite marque de fabrique…
        En tout cas bravo ! J’ai bien aimé vos interprétations à tous !!!
        Moi, ce n’est vraiment rien à côté ah ah !!! Je chante juste pour le plaisir comme ça et sans prétention aucune…
        Merci encore pour ce partage ! Gros bisous Jean-Louis ! (Il me semble que tu te nommes ainsi) et à très bientôt 💋

        J'aime

      6. Eh non, je ne suis ni le vieux à la barbe blanche, ni Joseph (extraordinaire Laurence Dale, chanteur anglais qui chante mieux le français que la plupart des chanteurs français). Comme je l’écrivais, il s’agit ici d’un montage à partir de l’enregistrement du pestacle destiné à promouvoir le Théâtre Impérial de Compiègne (TIC). Et au montage, ils ont coupé toutes les scènes où chantait le chœur pour montrer le TIC. Et donc on nous entend, mais on ne nous voit pas.
        Je ne chante pas en professionnel, mes capacités techniques ne me le permettrait pas, mais seulement en amateur 😄 !
        À bientôt petit suricate pour d’autres partages musicaux. 😘
        P.S. oui je m’appelle bien Jean-Louis.

        Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s