Écrivain, littérature

Shakespeare à l’opéra

L’invention de l’opéra (l’Orfeo de MONTEVERDI date de 1607) est contemporaine de l’invention du théâtre contemporain par SHAKESPEARE (1564 – 1616). Elle est aussi contemporaine de l’invention du roman par CERVANTES avec son Don Quichotte, j’y reviendrai dans un autre billet.

L’œuvre de Shakespeare a abondamment inspiré les compositeurs d’opéra. Notamment, Le Songe d’une nuit d’été (1600) a inspiré PURCELL avec The Fairy Queen (1692), WEBER avec Obéron (1826), MENDELSSOHN qui a écrit une musique de scène pour cette œuvre, Ambroise THOMAS avec Le Songe (1850) et jusqu’à BRITTEN avec son opéra datant de 1960.

Autre pièce abondamment mise en musique, Roméo et Juliette qui a inspiré  BELLINI (1830), BERLIOZ avec sa symphonie dramatique du même nom écrite en 1839, GOUNOD et son grand opéra de 1867, TCHAIKOVSKY et son ouverture Fantaisie de 1869, PROKOFIEV et son ballet de 1935, et jusqu’à BERNSTEIN avec son West Side Story (1947).

gounod roméo et juliette a lève toi soleilCliquez sur l’image

Hamlet (1603) a inspiré A. Thomas en 1868, mais aussi LISZT avec son poème symphonique datant de 1858, R.Strauss qui a composé un lied sur la mort d’Ophélie, et CHOSTAKOVITCH qui a écrit en 1932 une musique de scène pour cette pièce.

D’autres pièces encore ont été adaptées à l’opéra, telles que La Tempête (Purcell 1695), Otello (Rossini en 1816 et Verdi en 1887), Le Roi Lear (Berlioz 1831, Chostakovitch 1941, REIMANN 1978), Falstaff (Verdi 1893) ou encore A.Thomas, qui fait intervenir le personnage de Falstaff dans son Songe d’une nuit d’été.

verdi otello acte IVCliquez sur Desdémone

Enfin, je m’en voudrais de ne pas citer le Béatrice et Bénédict (1862), de Berlioz, d’après la pièce Beaucoup de bruit pour rien.

6 réflexions au sujet de “Shakespeare à l’opéra”

  1. C’est du bonheur ce blog. Mais il faut prevoir d’y passer des heures. Je ne sais pas tu te rends compte ce que ça représente d’aller de lien en lien ?
    J’etais au depart sur le billet Cancatrix Soprano, hein nous sommes d’accord ? Et je me retrouve avec Shakespeare à l’Opera après etre passée par Verdi….

    Aimé par 1 personne

      1. (C’est) QUE (du bonheur)… merci !
        Ben essaie de te mettre à la place du visiteur ( lecteur,). Mettre les liens, c’est une chose, je le fais aussi ( de moins en moins, parce que les gens n’y vont pas. La plupart me mettent une étoile sans même avoir lu le billet)…. mais quand tu lis, c’est autre chose. Encore une fois, de Cantatrix Soprano je me suis retrouvée à Shakespeare après etre passée par Verdi…..
        Je ne decolle plus de ton blog quand j’y suis.

        Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s