Contes et légendes, mythologies(s)

LES FÉES…

… sont d’exquises danseuses, nous confiait DEBUSSY dans un de ses préludes.

Debussy préludes les fées sont d'exquises danseusesCliquez sur l’image

Historiquement, les sujets d’opéras étaient tirés de contes et légendes d’origine mythologique ou épique. Il ne faut donc pas s’étonner si on y rencontre des fées.

Un des plus grands pourvoyeurs de sujets d’opéra est le grand SHAKESPEARE, notamment avec son Songe d’une nuit d’été, publié en 1600, qui fait intervenir Obéron (le roi des fées) et sa femme Titania (la reine des fées, donc).

Weber Oberon ouvertureCliquez sur l’ouverture d’Oberon de WEBER

Dans son Roland furieux (Orlando furioso), l’ARIOSTE fait intervenir une (méchante) fée, l’enchanteresse Alcina et sa sœur la (bonne) fée Morgane (Fata Morgana en italien.)

Haendel Alcina Ombre pallide PetibonCliquez sur Alcina

Un autre thème épique comportant des fées est la geste arthurienne (billet à venir) avec ses fées Viviane et Mélusine. (Petit rappel : l’enchanteur Merlin tombe amoureux de la fée Viviane, et de leur union naît Mélusine.) Mélusine est l’héroïne de La Magicienne (1858) de HALÉVY, l’auteur d’un opéra très populaire en son temps, La Juive.

Les Fées (Die Feen) est le titre du premier opéra de WAGNER, un opéra de jeunesse très rarement joué.

Wagner les fées ouvertureCliquez sur l’image

Le conte de fées Cendrillon a inspiré ROSSINI avec Cinderella et MASSENET avec Cendrillon, tout comme Walt DISNEY.

Massenet Cendrillon Air de la féeCliquez sur Cendrillon et sa marraine la fée

Le mot fée vient du latin fatum, fata (le destin) aussi retrouve-t-on Fata Morgana (la fée Morgane) dans L’amour des 3 oranges de PROKOFIEV. Celle-ci est terriblement humiliée au début de l’œuvre, mais rassurez-vous, sa vengeance sera terrible !

Prokofiev L'amour des 3 oranges Fata MorganaCliquez sur Fata Morgana

On trouve encore des fées dans les opéras contemporains, par exemple Melusine (1971) de REIMANN.

Reimann MelusineCliquez sur l’image

Et pour terminer, je vous propose de retrouver la face obscure des fées avec les sorcières !

7 réflexions au sujet de “LES FÉES…”

  1. J’aime beaucoup ce billet. Survolé à regret. Mais c’est l’heure, faut que j’y aille. Je repasserai entre midi et deux.
    Belle journée à toi, Jean-Louis. Et MERCI pour ce partage sur les fées. Et oui, il y a les méchantes fées aussi, puis les sorcières. Je me réjouis. Vivement midi !
    😘

    Aimé par 1 personne

  2. Oh….Merci merci…Quelle belle magie que ces fées…
    J’ai beaucoup aimé Cendrillon…OUF …La voix de la marraine est impressionnante…
    Pour le reste, j’ai écouté…merci pour les liens toujours pertinents…

    Bonne soirée Jean-Louis
    Amitiés
    Manouchka

    Aimé par 1 personne

  3. L’amour des trois oranges a l’air très curieux comme opéra, et je ne savais pas que Prokoviev l’avait écrit en français. J’aime bien cette originalité en tout cas !
    Sinon, je découvre « Les Fées » de Wagner, que j’ignorais totalement !

    Aimé par 1 personne

    1. Bonjour Marie-Anne.
      Pour les Fées de WAGNER, il a écrit cet opéra en 1833, à l’âge de 20 ans, et est très rarement joué.
      L’Amour des trois oranges est un opéra très drôle et très intéressant, avec beaucoup d’éléments symboliques. Je le traiterai un jour dans un billet dédié. C’était une commande de l’Opéra de Chicago, mais après la mort de son directeur, c’est à Paris qu’il a été créé, d’où le français.

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s