Contes et légendes, Divers

VOYAGE ET ERRANCE

Je vous ai présenté il n’y a guère le Voyage d’hiver (Der Winterreise) de SCHUBERT. On retrouve souvent le thème du voyage ou de l’errance dans l’opéra.

Schubert Winterreise ErstarrungCliquez sur la partition

Restons un moment avec Schubert qui a également écrit pour le piano une extraordinaire Wanderer Fantasie (Fantaisie du Voyageur).

Schubert Wander Fantasie (Pollini)Cliquez sur le voyageur observant la montagne au-dessus des nuages

Dès les débuts de l’opéra, on y voit passer un fameux voyageur, puisqu’Ulysse, victime du courroux de Poséidon, a erré pendant 10 ans avant de pouvoir rejoindre Ithaque, sa patrie où la fidèle Pénélope l’attendait. MONTEVERDI mettra en musique ce Retour d’Ulysse dans sa patrie en 1640.

Monteverdi Il ritorno d'Ulisse finalCliquez sur Pénélope et Ulysse enfin réunis après dix ans

WAGNER a mis en scène de grandes figures d’errants, à commencer en 1842 par celle du Hollandais volant (der Fliegende Holländer), qui reprend le thème d’un marin condamné à errer sans fin sur les mers pour avoir défié Dieu dans une tempête.

wagner vaisseau fantome ouvertureCliquez sur le vaisseau fantôme

Wagner reprend ce thème de l’errance dans Siegfried où Wotan incognito se fait appeler Der Wanderer (le voyageur) pour interroger Mime dans la forêt.

Wagner Siegfried Wotan der WandererCliquez sur Wotan et Mime

On peut rester dans l’univers wagnérien avec Le Voyage artistique à Bayreuth, écrit à la fin du XIXe siècle par LAVIGNAC, qui est une somme indispensable sur cet univers, et comporte notamment une explication très détaillée des livrets de ses opéras et des leitmotivs qui parcourent la musique.

ROSSINI a écrit en 1825, pour le sacre du roi Charles X, le Voyage à Reims.

Rossini le Voyage à Reims sextuorCliquez sur le sextuor d’élite

En 1969, dans leur opéra-rock Tommy, THE WHO font vivre à leur héros un voyage halluciné avec « the amazing journey ».

The Who Tommy Amazing journeyCliquez sur la pochette culte de l’album culte

En 1983, au second acte de son seul opéra, Saint François d’Assise, MESSIAEN fait intervenir un impressionnant Ange voyageur. Voyons ce que Messiaen lui-même nous en dit dans le programme de la création à l’Opéra de Paris. « L’Ange voyageur » Un chemin en forêt, au mont de la Verna. L’Ange apparaît sur le chemin. Son magnifique costume et ses ailes quinticolores sont vus seulement par les spectateurs. Les autres personnages le prennent pour un voyageur. L’Ange frappe à la porte du couvent et cela fait un bruit terrible qui symbolise l’irruption de la grâce.

Messiaen Saint-François d'Assise l'Ange voyageurCliquez sur l’image

Et parmi les âmes damnées, condamnées à errer sans pouvoir mourir, citons Rusalka de DVORAK, qui a perdu sa condition d’ondine pour l’amour d’un homme.

Dvorak Rusalka Mladosti své pozbavenaCliquez sur Rusalka

Une autre de ces âmes damnées est la nourrice dans La Femme sans ombre de STRAUSS, qui est ainsi condamnée pour un trafic d’ombre.

19 réflexions au sujet de “VOYAGE ET ERRANCE”

    1. Pour faire simple (pas toujours facile chez Rossini), un certain nombre de personnages de différents nationalités sont en cure près de Reims. Ils attendent le lendemain pour se rendre au sacre de Charles X, mais sont confrontés à un problème, il n’y a plus de chevaux disponibles ! Ils décident alors de passer la soirée à l’auberge en faisant la fête et se racontant des histoires.
      « Le voyage à Reims » n’est pas très souvent joué, car le sujet ne plaisait pas à Rossini, et il s’est servi du « Voyage à Reims » pour composer « le Comte Ory », un opéra plus populaire.
      Bonne journée, John Duff. 🙂

      Aimé par 1 personne

  1. Bonjour Jean-Louis

    Je m’aperçois que j’ai pris beaucoup de retard dans la lecture de tes billets et l’écoute des morceaux choisis. Le tourbillon de la vie ! Mais je vais rattraper cela.

    Bon dimanche à toi, à bientot ( mais par quoi vais-je commencer ? )

    Aimé par 1 personne

  2. Je suis en train d’écouter la chanson des Who, très sympa.
    J’ai particulièrement aimé l’ouverture du « hollandais volant » que je découvre grâce à ce billet donc merci 🙂
    Et puis la Fantaisie de Schubert est géniale…
    Bonne journée Jean-Louis !

    Aimé par 1 personne

Répondre à toutloperaoupresque655890715 Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s