Divers

QUAND ON S’ENDORT À L’OPÉRA…

Non, il ne va pas être question ici de Chris, le héros de Match Point de Woody ALLEN, qui a bien du mal à cacher qu’il s’endort quand il accompagne à l’opéra la famille riche dans laquelle il veut entrer.

En fait, le songe est un charme puissant, et il arrive souvent que ces périodes de sommeil, naturel ou artificiel, soient illustrées musicalement, soit par des berceuses pour accompagner la venue du sommeil, soit par des révélations qui surviennent pendant ycelui.

Ainsi, dans le Couronnement de Pompée (1643), de MONTEVERDI, la nourrice de Pompée lui chante une berceuse pour l’endormir (Air: « Oblivion Soave ».)

Monteverdi le Couronnement de Poppée Oblivion soave

En 1676, dans Atys de LULLY, la déesse Cybèle plonge Atys dans le sommeil pour lui révéler son amour. Mais le sommeil d’Atys est troublé de songes funestes.

Lully Atys songes funestesCliquez sur les songes funestes

En 1763, dans les Les Boréades, RAMEAU fait chanter à Alphise l’air : « Songe affreux, image cruelle » où son cœur balance entre un songe tragique qu’elle a fait et les charmes de l’amour.

Rameau les Boréades songe affreux, image cruelleCliquez sur Alphise

En 1846 dans la Damnation de Faust de BERLIOZ, Méphistophélès endort Faust et convoque ses créatures pour le bercer dans son sommeil.

Berlioz Damnation de Faust Voici des rosesCliquez sur l’image

Berlioz encore, en 1867, au début de son Roméo et Juliette. À Roméo qui s’inquiète d’un songe qu’il a eu, son ami Mercutio lui répond par l’air de la reine Mab, « la reine des mensonges, préside aux songes… »

Berlioz Roméo et Juliette La reine MabCliquez sur la ballade de la reine Mab

Et comme je le mentionnais dans mon billet sur les berceuses et chansons pour les enfants , on trouve une berceuse dans Wozzeck (1917 – 1922) de BERG, où Marie chante une berceuse à son enfant pour l’endormir.

Berg Wozzeck WiegendliedCliquez sur Marie et son enfant

Le fameux « Summertime » du Porgy & Bess (1935) de GERSHWIN n’est autre qu’une berceuse que Clara chante à son baby au début de l’opéra. À la fin, c’est Bess qui le chante au bébé de Clara, après la mort de celle-ci.

Gershwin Porgy and Bess SummertimeCliquez sur l’image

Enfin, je ne peux pas ne pas parler du Songe d’une nuit d’été (1960) de BRITTEN. À la fin du 1er acte, Tytania demande à ses fées de chanter une berceuse pour endormir Lysandre.

Britten le songe d'une nuit d'été What thou seest when thou dost wakeCliquez sur l’image

5 réflexions au sujet de “QUAND ON S’ENDORT À L’OPÉRA…”

  1. Je me sens bien fatigué tout d’un coup.
    Et encore, tu n’as pas parlé d’autres dormeuses célèbres mais un poil plus tragiques comme Brünnhilde, Isold ou Juliette (en plus de la reine des (men)songes).

    Aimé par 1 personne

  2. Bonsoir Jean-Louis ! La version de Lana del Rey est pas mal, c’est vrai ! J’ai bien aimé la petite danse des trois petits messieurs à perruque sur Lully, et ça ne m’a pas du tout endormie ! Et la musique de Monteverdi m’a émue … je ne connaissais pas et suis conquise. Bonne soirée et fais de beaux rêves musicaux 🙂

    Aimé par 2 personnes

  3. Dodo l’enfant do, l’enfant dormira bien vite 😴🎶
    Un ptit caf serait pas de refus 😂
    Je ne connaissais pas cette version avec Lana Del Rey. Que j’ai pourtant beaucoup ecoutée quand j’etais petite ( je lol, à une certaine époque, je voulais dire).
    Bon bin, je repasserai pour écouter le reste. Ce soir sous la couette. Comme ça si je m’endors, ce sera pas grave. Merci J-L. Bonne journée à toi. A plus.

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s