Compositrices, Divers, Histoire de l'opéra

DES OPÉRAS POUR LES ENFANTS

Les adultes ne sont pas les seuls à avoir le privilège d’aller à l’opéra. C’est à peu près à partir du XXe siècle que les compositeurs ont eu envie de s’adresser aux enfants.

Ainsi, en 1915, César CUI, du Groupe des cinq, écrit le Chat botté d’après le conte de Charles PERRAULT.

Cui le Chat bottéCliquez sur l’image

Peu après, RAVEL écrit, sur un livret de COLETTE, l’Enfant et les sortilèges  (1917 – 1924).

Écrit en 1922-1923 et créé en 1924, l’opéra de JANACEK la Petite Renarde rusée est un magnifique conte pour enfants, dans lequel il ne fait pas forcément bon être poule.

janacek petite renardeCliquez sur la renarde

En 1936 dans le conte Pierre et le loup, PROKOFIEV associe à chaque personnage un instrument particulier. Quelle belle découverte des timbres de l’orchestre pour les enfants !

pierre et le loupCliquez sur Peter USTINOV

En 1938, le Tchèque Hans Krasa écrit Brundibar, un opéra pour les enfants. Cet opéra sera créé en 1943 par les enfants du camp de concentration de Theresienstadt !

Krasa BrundibarCliquez sur l’image

En 1949, BRITTEN qui s’est toujours intéressé à rendre la musique accessible à tous a écrit Faisons un opéra, le petit ramoneur (1949), un opéra destiné aux enfants.

britten petit ramoneurCliquez sur le ramoneur

POULENC, lui, a mis en musique l’Histoire de Babar.

poulenc babarCliquez sur Babar

Bien entendu, au XXIe siècle, les maisons d’opéra continuent de créer des œuvres destinées aux enfants, c’est ainsi qu’on a pu entendre pendant la saison 2018 – 2019 à Lille Coraline de Mark-Anthony TURNAGE…

coralineCliquez sur l’image

… et à Lyon Les Enfants du Levant, d’Isabelle ABOULKER.

les enfants du levantCliquez sur l’image

D’Aboulker, on peut aussi relever Douce et Barbe-bleue.

Aboulker douce et Barbe-bleueCliquez sur l’image

Je parle dans un autre billet des enfants à l’opéra, mais dans le sens où les enfants ont un rôle dans les opéras écrits pour les grands. Sans attendre, je précise qu’un opéra comme la Flûte enchantée de MOZART a tout pour plaire aux enfants, même s’ils ne comprennent pas le sous-texte, avec son serpent géant, son prince et sa princesse, la reine de la nuit dans le rôle de la sorcière, ou encore le personnage de l’oiseleur Papageno.

Et puis si vous voulez faire chanter vos petits enfants, vous pouvez le faire avec le karaoké des comptines !

Découvrez ici le Grand lavomatique aquatique, le seul opéra écrit pour ukulele :

Le grand lavomatique aquatique

44 réflexions au sujet de “DES OPÉRAS POUR LES ENFANTS”

      1. En fait, dans la série de billets consacrés à l’histoire de l’opéra, je termine en disant qu’un des derniers avatars de l’opéra, en tant qu’histoire racontée en musique (et chantée) me semble être la comédie musicale. Il ne faut pas oublier qu’au XVIIIe siècle et déjà au XVIIe) en Italie, l’opéra était un art éminemment populaire, et pas seulement réservé à la noblesse ou aux riches.
        https://toutloperaoupresque655890715.wordpress.com/2018/08/20/histoire-de-lopera-des-annees-1945-a-nos-jours/
        Excellente journée !

        Aimé par 2 personnes

      2. Oui, l’opéra était un genre ouvert qui tenait la place du cinéma lorsque celui-ci n’existait pas et à l’intérieur du genre opéra il y a dans chaque pays des distingos tels que Singpiel pour la flûte…mais la comédie musicale c’est pour moi la pop, le rock se mettant en scène, pas l’opéra se mettant en binaire.

        Aimé par 1 personne

      3. Je ne le crois pas non plus. Mais à notre époque, pour des raisons peut-être d’évolutions sociétales, technologiques, économiques et/ou mercantiles, des producteurs reprennent de vieux thèmes pour en faire des comédies musicales. Ceci dit, je te rejoins quand tu dis que le divertissement populaire a toujours jouxté l’art… L’art n’a pas toujours été aussi accessible à toute une population qu’aujourd’hui.

        Aimé par 1 personne

      1. Ah, merci, je connais l’opéra de la lune de Prévert, mais pas l’opéra des girafes. Je vais chercher (J’ai ses oeuvres complètes ).
        Je te souhaite une excellente soirée.
        Tu me diras pour l’enfant et les sortilèges, ma fille avait adoré l’arithmétique, tiquetiquetique.😉

        J'aime

  1. Hier j’ai lu l’histoire de Babar par WhatsApp à ma petite fille, confinement oblige. J’avais même les 2 peluches de Babar et Céleste pour être plus convaincante. 🙂 J’ai zappé le passage du chasseur, un peu rude étant donné les circonstances. 😦
    Je viens de lui envoyer le lien.

    Aimé par 1 personne

    1. Sinon, je me permets de te signaler, dans les opéras disponibles actuellement sur le site de La Monnaie / De Munt de Bruxelles l’opéra contemporain « PUSH », de Howard MOODY.
      Ce n’est clairement pas pour les enfants, mais ça peut intéresser les ados (il y a d’ailleurs une partie écrite pour chœur d’adolescent(e)s), et évidemment les adultes. Je l’ai découvert récemment (et pour cause), et depuis je le conseille, c’est marquant! Il est disponible jusqu’au 17 mai.

      Aimé par 1 personne

  2. À propos de l’opéra « les enfants du Levant  » terrible histoire, n’oublions pas que l’internement administratif a sevi en Suisse jusqu’en 1981.
    « Les prisons de l’époque étaient-elles à ce point vides qu’il faille à tout prix les remplir… avec des enfants abandonnés?» »

    Aimé par 1 personne

      1. Nous avons vécu un « semi-confinement » pas d’interdiction formelle de sortir, seulement les rassemblements de plus de 5 personnes et la distance de 2m dans les lieux publics. Les écoles ont repris ce matin et tous les commerces et restaurants ont réouvert.

        J'aime

      2. Merci pour ces nouvelles.
        En France, c’est un déconfinement à deux vitesses suivant les régions, et leur capacité à faire face à l’épidémie.
        Les commerces ont rouverts, mais pas encore les restaurants ! (Ce qui nous permet de manger « gastronomique » pour pas [trop] cher, certains restaurants s’étant mis à la vente à emporter et sur commande.)

        Aimé par 1 personne

  3. Bonjour, tout d’abord, merci pour le contenu de votre site !
    J’ai une petite question : l’Enfant et les sortilèges est-il le premier opéra pour enfants (avec livret et partition)?
    Merci d’avance pour votre réponse et bon courage à tous pour cette période difficile.

    Aimé par 1 personne

    1. Bonjour, et merci pour votre commentaire.
      En cherchant un peu, je vois que César CUI a écrit en 1915, soit deux ans avant Ravel et son « Enfant et les Sortilèges », un opéra pour enfants : « le Chat botté », d’après le conte de Charles Perrault.

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s