littérature, Oulipo, Poésie

ENCORE DES HAÏKUS (4e série)

Le haïkaï (ou haïku) est une forme de poésie japonaise qui se compose, dans notre alphabet occidental, de 3 vers de respectivement cinq, sept et cinq pieds.

Voici une nouvelle série de haïkaïs mis en musique, les idées évoquées dans le poème étant illustrées par les idées musicales qui me viennent en le lisant.

Sur un haïkaï de Solène : HAÏKUS ( Défi ) – LE MONDE DE SOLÈNE (wordpress.com)

Et quand je m’endors

Le train du sommeil me prend

Gare de ton corps

Honegger Pacific 231Cliquez sur l’orchestre

D’après un texte de Isaia Berlin (1933), cité par l’Oulipo : Isaia Berlin :    http://berlin.wolf.ox.ac.uk/published_works/singles/bib9.pdf

Abbé, cédez ! Euh…

F., j’ai hachis ! Gikaël

Aime Éno, pécu…

Mozart l'alphabetCliquez sur l’image

Sur un haïkaï de Régis : https://wordpress.com/read/blogs/122969003/posts/2029

C’est une ballade
Au printemps, mode mineur,
Mais pour les majeurs

Brahms ballade opus 118 (Grimaud)Cliquez sur la pianiste

Sur un haïkaï de Tout l’opéra ou presque (😉)

La Carmencita

Près des remparts de Séville

Danse la séguedille

Bizet Carmen Près des remparts de SévilleCliquez sur la Carmencita

Sur un haïkaï de Luciole : https://wordpress.com/read/blogs/121462464/posts/49

Fleurs de la Minuit
Sur le sapin de Noël
Du jardin d’hiver

Tchaikovski Iolanta Duo Iolanta VaudémontCliquez sur Iolanta dans son jardin d’hiver

Citations musicales :

Le train : Arthur HONEGGER Pacific 231

Abbé, cédez : MOZART l’alphabet

une ballade : BRAHMS ballade opus 118 n° 3

Près des remparts de Séville : BIZET Carmen « Séguedille »

Du jardin d’hiver : TCHAÏKOVSKI Iolanta « Air du jardin et des roses »

Voilà, c’est tout pour cette série. Retrouvez des haïkus en cliquant sur ce lien « troisième série ».

Vous pouvez encore m’en envoyer, et n’oubliez pas de voter pour l’Agenda Ironique de novembre 2020.

18 réflexions au sujet de “ENCORE DES HAÏKUS (4e série)”

  1. Merci Jean-Louis,
    pour avoir cité un kaïku de mon cru, mais surtout pour l’avoir illustré avec une interprétation de la sublimissime Hélène Grimaud.
    J’aime beaucoup tes haïkus, l’alphabet étant un beau pied de nez à notre besoin d’ordre et de sens.
    Belle journée,
    Régis

    Aimé par 1 personne

  2. Ah mais, c’est qu’on s’y croirait dans le train avec l’orchestre philharmonique de Radio France. J’ai fermé les yeux et pu imaginer des paysages qui défilaient… Inspirant !
    En tout cas, ces haïkus nous ont invité à un voyage musical bien agréable. Brahms pour la ballade, Bizet et Carmen dont je ne me lasse pas, Tchaïkovski, Iolanta vu il il y a qq mois grâce au MET justement…. MERCI monsieur #toutlopera ( ou presque)
    Bonne et belle semaine. A bientôt !

    Aimé par 2 personnes

  3. Bonjour Jean-Louis !
    J’avais déjà entendu parler de « Pacific 231 » mais je n’avais jamais eu l’occasion de l’écouter, grâce à toi je comble des lacunes 🙂
    Sympa aussi cet Alphabet de Mozart, quel précurseur génial ! Il avait déjà le sens de l’absurde et du deuxième degré ! Vraiment chouette !

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s