Bande dessinée, littérature, Mythologie

EN RELISANT LES AVENTURES D’ASTÉRIX LE GAULOIS

Qu’elle est dure, la vie de blogueur ! Après avoir relu tous les albums des aventures de Tintin, de HERGÉ, et ceux de Blake et Mortimer, de JACOBS, ce sont les aventures d’Astérix le Gaulois que je viens de relire, en y cherchant les citations musicales que GOSCINNY et UDERZO ont pu glisser. En fait, elles sont moins nombreuses que ce que j’attendais, mais il y a quand même quelques évocations musicales, sans même parler du barde Assurancetourix, dont le répertoire est plus proche de notre chanson musicale populaire.

Dans Astérix gladiateur, justement, Assurancetourix entonne dans l’arène de Rome « Salut, o mon dernier latin », référence directe au « Salut, o mon dernier matin » du Faust de GOUNOD.

Astérix Salut o mon dernier latinCliquez sur Assurancetourix

Dans le Tour de Gaule d’Astérix, quand nos héros passent à Massiglia, ils rencontrent César Labeldecadix.

César LabeldecadixCliquez sur César Labeldecadix

Je n’ai pas trouvé de citation musicale directe dans Astérix et Cléopâtre, mais comment ne pas penser à Jules César en Égypte, de HAENDEL ?

Astérix, César et CléopatreCliquez sur Cléopâtre et César (Jules)

Dans La Zizanie, on trouve un sénateur nommé Stradivarius, qui parle « de sa voix bien modulée habituée à faire vibrer les foules ».

Astérix et StradivariusCliquez sur le sénateur Stradivarius

Dans Astérix en Helvétie, les auteurs font un clin d’œil à la légende de Guillaume Tell.

Astérix et Guillaume TellCliquez sur le petit garçon à la pomme sur la tête

Dans Astérix en Corse, le chef corse s’appelle Ocatarinabellatchitchix, alors que d’autres s’appellent Symphonix ou Violoncellix.

Astérix et OcatarinetabellatchixtchixCliquez sur les chefs corses

Dans Astérix en Hispanie, on voit passer Don Quichotte et Sancho Pança.

Astérix et Don QuichotteCliquez sur l’image

Dans la grande Traversée, une femme s’appelle Gudrun, et on trouve des allusions à la petite sirène et à Hamlet (il y a quelque chose de pourri dans mon royaume).

Astérix et HamletCliquez sur l’image

Dans Astérix chez les Belges, le légat s’appelle Wolfgangamadeus et un légionnaire SaintLouisblus !

Astérix et WolfgangamadeuxCliquez sur l’image

Dans Astérix et la Traviata (ça ne s’invente pas), il y a un romain qui s’appelle Romeomontaigus.

astérix et la traviataCliquez sur l’alboum

On retrouve la légende de Roméo et Juliette dans le grand Fossé, alors que l’héroïne nommée Fanzine menace de se faire vestale !

Astérix et la VestaleCliquez sur Fanzine

Enfin dans l’Odyssée d’Astérix, les légionnaires de César chantent « Pour faire un brave légionnaire », transposition directe de l’air « Pour faire un bon mousquetaire », extrait des Mousquetaires au couvent.

Les Mousquetaires au couvent Pour faire un brave mousquetaireCliquez sur l’image

(P.S. toutes les illustrations extraites des albums sont sous copyright Dargaud ou les éditions Albert René.)

15 réflexions au sujet de “EN RELISANT LES AVENTURES D’ASTÉRIX LE GAULOIS”

    1. Merci Hélène ! 😀
      En fait, Goscinny, derrière son côté « amuseur » était un homme d’une grande culture doublé d’un fin observatuer de la société.
      Relire tous les Astérix m’a permis de revivre toutes ces années avec ce regard décalé et amusé qu’il avait sur ses contemporains.
      Je n’ai pas encore relu tous les Lucky Luke, mais si je le fais un jour, on trouvera la Marche funèbre de Chopin, le tsarevitch, Macbeth et Othello (au moins…)
      Bonne journée, Hélène.

      Aimé par 1 personne

      1. oui, la culture et l’ironie douce qui perlent dans toute l’oeuvre de Goscinny font qu’on peut encore lire ses bandes dessinées (et le Petit Nicolas) une fois adulte et 50 ans après leur création…. pas mal, pour des petits mickeys pour mômes du siècle dernier !

        parlant d’Haendel, si tu avais réussi à citer son Messie tu aurais été raccord avec la fièvre du ballon rond 🙂

        Aimé par 1 personne

      2. Euh, je connais la fièvre du samedi soir, mais c’est quoi la fièvre du ballon rond ? 😉
        Toute l’œuvre de Goscinny est intéressante. Et ne pas oublier le grand Duduche, avec Cabu, ou les Dingodossiers, avec Gotlib, ou encore le personnage d’Iznogoud, avec Tabary.
        L’importance de son œuvre peut se mesurer au nombre d’expressions qu’il a inventées et qui sont restées dans notre langue, comme « ils sont fous ces romains », ou « je veux être calife à la place du calife » !

        Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s