Cinéma

IN MEMORIAM JEAN-LUC GODARD (1930-2022)

Jean-Luc GODARD, né à Paris le 3 décembre 1930, était un cinéaste franco-suisse ou helvético-français, suivant le côté de la frontière où on se trouve.

D’abord critique de films aux Cahiers du cinéma, avec Éric ROHMER et François TRUFFAUD, il est un des fondateurs du mouvement appelé Nouvelle Vague avec son film À bout de souffle (1959). Pour ce film, il a confié la partition au pianiste de jazz Martial SOLAL.

En 1960, ce sera le petit Soldat, un film sur la guerre d’Algérie qui sera censuré pendant trois ans.

En 1963, il tourne le Mépris, avec Michel PICCOLI et Brigitte BARDOT, et une musique de Georges DELERUE.

Delerue le Mépris thème de CamilleCliquez sur l’image

En 1966, il tourne Made in USA, d’après le grand sommeil de Raymond CHANDLER, film dont les musiques sont signées Robert SCHUMANN, BEETHOVEN, J.-L. Godard, Keith RICHARDS et Mick JAGGER.

En 1967, il sort deux de ses chefs-d’œuvre, Alphaville et Pierrot le fou, ainsi que la Chinoise, avec une musique de Michel LEGRAND, VIVALDI, SCHUBERT et STOCKHAUSEN.

Godard la Chinoise VivaldiCliquez sur l’affiche

Pour Passion, (1981 mais sorti en 1982), il convoque MOZART, DVORAK, Beethoven, RAVEL et FAURÉ pour la musique.

En 1983, il met en scène la nouvelle de MÉRIMÉE Carmen, avec une musique empruntée à Beethoven.

Godard Prénom Carmen (Beethoven)Cliquez sur l’image

En 1987, il participe à Arias (1987), un film collectif commandé par le Festival de Cannes basé sur des extraits d’opéra, où il met en scène Armide de LULLY.

Lully Armide (Godard)Cliquez sur l’image

Dans les années 1990, il tourne pour Canal + ses Histoire(s) de cinéma.

Jean-Luc Godard est mort à Noyon en Suisse le 13 septembre 2022.

(Sources : Jean-Luc GODARD, cinéaste acousticien, Louis-Albert SERRUT, L’Harmattan 2014, ainsi que quelques émissions de France-Musique.)

7 réflexions au sujet de “IN MEMORIAM JEAN-LUC GODARD (1930-2022)”

    1. Oui, il valait bien un billet.
      En le commençant, j’avais en tête « Prénom Carmen » et « Forever Mozart », mais en cherchant plus loin, je suis tombé sur des pépites.
      Par ailleurs, Jean-Luc Godard n’était pas toujours respectueux des partitions que les compositeurs écrivaient pour lui.
      Bonne journée, Hélène.

      Aimé par 1 personne

  1. Je me souviens de la musique du « Mépris » c’était très beau. Ça me donnait même des frissons.
    La musique très jazzique de « à bout de souffle » allait bien avec le rythme des images.
    Bonne journée Jean Louis!

    J’aime

    1. Oui, déjanté, comme son auteur !
      Toujours difficile à raconter, un film de Godard.
      Pour essayer de faire simple, Carmen a demandé à son oncle de lui prêter sa villa pour y tourner un film, mais en fait, elle veut s’en servir de planque après un hold-up.
      Joseph, le gendarme qui vient l’arrêter, tombe amoureux de Carmen et ils s’enfuient tous les deux.
      Joseph est rattrapé et condamné à deux mois de prison. Pendant ce temps, Carmen prépare un nouveau braquage, celui de l’hôtel Intercontinental à Paris.
      Je ne te raconte pas l’histoire pour ne pas l’espoiler…
      Bonne journée, John Duff.

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s