Le MET s'invite chez vous

LE MET INVITE DES ARTISTES D’ORIGINE AFRO-AMÉRICAINE CHEZ VOUS – Semaine du 1er au 7 février

Le Metropolitan Opera de New York (MET) vient de communiquer la liste des opéras qu’il mettra à disposition sur son site pour la semaine du 1er au 7 février 2021.

Cette semaine, le MET invite ses stars d’origine afro-américaines. De bien belles œuvres en perspective !

Pour aller sur le site du MET, c’est ici : https://www.metopera.org/

(Attention au décalage horaire entre l’Europe et les États-Unis, un opéra que je cite comme programmé pour le lundi n’est visible en France qu’à partir du lundi soir, puis pendant la journée du mardi.)

Lundi 1er février GERSHWIN Porgy and Bess (normal, par disposition testamentaire des frères Gershwin, il est stipulé que Porgy and Bess ne peut être joué que par des gens de couleur.)

Gershwin Porgy and BEss Bess, you is my woman now (MET 2020)Cliquez sur Bess (Angel Blue) et Porgy (Eric Owens)

Mardi 2 février VERDI La Forza del Destino

Verdi La Forza del destino Pace, mio Dio (MET 1984)Cliquez sur Leonora (Leontine Pryce)

Mercredi 3 février POULENC Dialogues of the Carmelites

Poulenc Dialogue des Carmélites final et Salve Regina (MET 1987)Cliquez sur madame Lidoine (Jessye Norman)

Jeudi 4 février ROSSINI La Cenerentola

Rossini la Cenerentola (MET 2009)Cliquez sur Don Ramiro (Lawrence Brownlee)

Vendredi 5 février MOZART Le Nozze di Figaro

Mozart le Nozze di Figaro Giunse alfin il momento (MET 1985)Cliquez sur Suzanne (Kathleen Battle)

Samedi 6 février STRAUSS Ariadne auf Naxos

Strauss Ariane à Naxos Ein Schönes war (MET 1988)Cliquez sur Ariane (Jessye Norman)

Dimanche 7 février PUCCINI Tosca

Puccini Tosca Vissi d'arte (MET 1988)Cliquez sur Tosca (Shirley Verett)

Voilà, c’est tout pour aujourd’hui. See you a next ouike pour une nouvelle série d’opéras interprétés par des afro-américains.

10 réflexions au sujet de “LE MET INVITE DES ARTISTES D’ORIGINE AFRO-AMÉRICAINE CHEZ VOUS – Semaine du 1er au 7 février”

  1. J’ai regardé « Dialogues des Carmélites ».
    Je connaissais bien la scène finale que je trouvais très forte. Mais quand on met tout l’opéra devant, cela devient bouleversant. Il y a une montée en puissance mystique qui débouche sur un final extraordinaire.
    Si je n’avais pas peur de dire n’importe quoi, je dirais que cela me rappelle un peu Parsifal.

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s