Géographie

LE DANUBE (PAS SI BLEU QUE ÇA)

Le Danube est le deuxième plus long fleuve d’Europe. Il prend naissance en Allemagne et se jette dans la mer Noire, après avoir traversé plusieurs capitales européennes, Vienne, Bratislava, Budapest et Belgrade.

Dès 1704, le gambiste hollandais Johannes SCHENCK (1660 – 1712) écrit une suite de pièce pour viole de gambe : L’Écho du Danube.

Schenck l'Écho du DanubeCliquez sur le duo viole de gambe / clavecin

Au XXe siècle, ce sont les sources du Danube qui sont mises en musique par Paul HINDEMITH (1895 – 1963) dans son Minimax :

Hindemith Minimax un matin à la source du DanubeCliquez sur ce matin aux sources du Danube

Restons un peu en Allemagne avec BRAHMS qui a chanté le Danube, notamment dans ses LiebesliederWälzer avec le chœur « Am Donaustrande ». (Donau est le nom allemand du Danube)

Brahms Liebesliederwalzer Am DonaustrandeCliquez sur le chœur

Après avoir traversé l’Allemagne, le Danube traverse l’Autriche. Il passe à Linz, et surtout arrose la ville de Vienne, une des capitales mondiales de la musique.

Pour le très viennois et très romantique SCHUBERT, le fleuve, qu’il mettra souvent en musique, est le Danube, le seul qu’il connaisse ! Écoutons cette invocation au travers de « Wasserflut », du Voyage d’hiver.

Schubert Winterreise WasserflutCliquez sur l’image

Le beau Danube bleu de Johann STRAUSS est certainement l’archétype de la valse viennoise, une sorte de signature musicale de la ville de Vienne.

Strauss le beau Danube bleuCliquez sur les valseurs

Après l’Autriche, le Danube traverse la Slovaquie, où il arrose la capitale Bratislava, avant d’entrer en Hongrie. Johann Nepomuk HUMMEL (1778 – 1837), un pianiste et compositeur contemporain de BEETHOVEN est né dans cette ville (qui s’appelait à l’époque Presbourg).

Hummel Concerto pour trompetteCliquez sur le trompettiste

De par la proximité de la Tchéquie avec le fleuve, les musiciens tchèques n’ont pas manqué de chanter le Danube. Ainsi de DVORAK avec « A já ti uplinu preč po Dunaječku » (« Et je vais vous emmener sur le Danube ») de ses duos moraves opus 32.

Dvorak duos moraves a ja Ti uplynuCliquez sur l’image

ou de JANACEK avec sa pièce Dunaj (Danube) :

Janacek le Danube (Dunaj)Cliquez sur l’image

Le pays suivant traversé par le Danube est la Hongrie, dont il arrose la capitale Budapest. La Hongrie, c’est évidemment le pays de Franz LISZT. En 1838, suite à une crue du Danube ayant fait des dégâts terrribles, Liszt organise à Vienne un concert pour venir en aide à ses compatriotes sinistrés, inventant ainsi le concert de charité. Mais il y a bien d’autres compositeurs hongrois. Ainsi un des opéras hongrois les plus populaires est Háry János, de Zoltan KODALY (1882 – 1967).

Kodaly Hary JanosCliquez sur l’opéra de Budapest

Béla BARTOK (1881 – 1945) mettra en musique le Danube dans son étude n° 1 de l’opus 18.

Bartok Étude opus 18 n 1Cliquez sur le pianiste

Le Danube traverse ensuite la Croatie, puis la Serbie et sa capitale Belgrade, la Bulgarie, la Roumanie. Écoutons la Rhapsodie roumaine de Georges ENESCO (ENESCU) (1881 – 1955).

Enesco (Enescu) rhapsodie roumaineCliquez sur l’image

Il finit ensuite en Moldavie (où il marque la frontière avec l’Ukraine) avant d’aller se jeter dans la mer Noire.

Enfin, je ne peux m’empêcher de vous faire profiter du Post-Prae-ludium per Donau (1987) de l’italien Luigi NONO.

Nono Post-Prae-Ludium per DonauCliquez sur la superbe partition contemporaine

Richard STRAUSS Die Donau (1941)

(Sources [partielles] je me suis servi, entre autres sources, de l’excellent site consacré au Danube dont voici le lien : http://www.danube-culture.org/danube-musiques-et-musiciens-suite/ . J’ai mis ici le lien sur l’onglet compositeurs, mais vous pouvez évidemment passer sur les autres onglets, tous plus passionnants les uns que les autres.)

Et si vous voulez en savoir plus sur la mer Noire, cliquez sur le bonus surprise :

Point d'interrogationCliquez sur le bonus surprise si vous voulez en savoir plus sur la mer Noire

13 réflexions au sujet de “LE DANUBE (PAS SI BLEU QUE ÇA)”

  1. Le Danube est aussi bleu que mes yeux marrons. Mais on ne lui en veut pas. Est-ce une formule de celui qui a écrit dessus en allemand ? Blau Danau sonnerait mieux que Braune Danau ?

    Il n’empêche que lui est associé une légende. Merci de nous en causer aussi bien et de réjouir nos oreilles.

    Belle journée Jean-Louis

    Aimé par 1 personne

    1. Le Danube, je l’ai vu à Budapest, il n’est pas bleu du tout !
      Il existe d’autres versions telles que « le beau Danube jaune » ou « le beau Danube gris », mais elles ne sont pas aussi célèbres que celle de Strauss.
      À l’origine, cette valse étrait chantée, et les paroles en sont : Donau so blau (ploum ploum, ploum ploum), im durch und im Rau (ploum ploum, ploum ploum) (je cite de mémoire 😉), soit Danube si bleu (ploum ploum, ploum, ploum)…
      En tout cas, il a suscité de la bien belle musique.
      Bonne journée, Régis.

      Aimé par 1 personne

  2. Bonjour Jean-Louis ! Je vois que le Danube a inspiré énormément de musiciens, à toutes les époques et dans de nombreux pays, et qu’il ne se résume pas seulement à J. Strauss. Je connaissais « Winterreise » de Schubert et j’aime beaucoup, les autres morceaux sont pour moi des découvertes, donc merci !

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s