Compositeurs

Bedrich SMETANA (1824 – 1884)

Bedrich SMETANA est un compositeur tchèque né en Bohème le 2 mars 1824.

Dans le bouillonnement des nationalismes du milieu du XIXe siècle, il est considéré comme le « père » de la musique tchèque.

Musicien précoce, il apprend le piano et le violon et compose sa première œuvre à l’âge de huit ans. Il part ensuite étudier la musique à Prague. Il a l’occasion de rencontrer Robert et Clara SCHUMANN et Franz LISZT. C’est le soutien financier de Liszt en 1848 qui lui permet d’ouvrir une école de musique et de publier ses premières œuvres.

Il se marie à une pianiste en 1849 et perd rapidement trois de ses quatre filles.

En 1856, il part à Göteborg en Suède, où il enseigne la musique, est chef d’orchestre et pratique la musique de chambre.

Il revient à Prague en 1863, où il ouvre une autre école de musique dans le but de promouvoir la musique tchèque. Il est alors chef d’orchestre de l’Opéra de Prague en 1866, orchestre dans lequel joue DVORAK et avec qui il se lie d’amitié.

Smetana a écrit une dizaine d’opéras. Le premier, Les Brandebourgeois en Bohème (Braniboři v Čechách) (1863) est le premier opéra écrit en langue tchèque.

Smetana les Brandeb ourgeois de BohèmeCliquez sur l’image

La plus connue de ses œuvres lyriques est La fiancée vendue (Prodaná nevěsta), écrit en 1864 – 1866 et créé en 1866. Après différentes révisions, il obtient un succès mondial à partir de 1870. Son ouverture fait partie des ouvertures d’opéras que les orchestres aiment bien programmer en première partie de leurs concerts.

Smetana la fiancée vendue (Prodana nevesta) ouvertureCliquez sur l’orchestre

Syphilitique, sa maladie lui cause une surdité totale en 1874. Il doit alors mettre fin à sa carrière de chef d’orchestre et se consacre désormais uniquement à la composition.

De 1874 à 1879, il compose Ma Patrie (Ma Vlast), un ensemble de poèmes symphoniques célébrant son pays, la Bohème. Le deuxième de ces poèmes est la Moldau (Vltava), du nom du fleuve qui traverse Prague. Cette pièce est certainement l’œuvre la plus connue de Smetana.

Smetana la Moldau (Vltava)Cliquez sur l’image

Sa santé décline et il est interné en 1883. Il meurt à Prague le 12 mai 1884.

Parmi ses œuvres, outre sa dizaine d’opéras, il nous laisse de la musique de chambre : trois quatuors à cordes et un trio piano, violon violoncelle, de la musique pour piano et des poèmes symphoniques.

Quatuor à cordes n° 1 : De ma vie (1876).

Smetana Quatuor 1 De ma vie 1er mouvementCliquez sur le quatuor

Trio piano, violon violoncelle.

Smetana Trio piano violon violoncelleCliquez sur le trio

(P.S. comme pour mes récents articles consacrés à un écrivain ou à un compositeur, j’ai fait appel pour le portait de Smetana à un jeune artiste qui peut réaliser à la demande vos portraits, ceux des gens que vous aimez, ou de vos animaux familiers, à des prix tout à fait raisonnables. Si vous voulez leur faire une surprise, un cadeau, c’est ici : https://adrian-mercure-fr.carrd.co/# )

Et pour rester encore un peu avec Smetana, cliquez sur le bonus surprise :

point-dinterrogationCliquez sur le bonus surprise pour rester un peu avec Smetana

12 réflexions au sujet de “Bedrich SMETANA (1824 – 1884)”

  1. Merci pour cet article qui a une raisonnance toute particulière « à mes yeux ». Néophyte souvent, suivre ici la Vltava pour découvrir le bouleversant « De ma vie » est une aventure tumultueuse. Découvrir ensuite les -très jolies- surprises revigore joyeusement !
    😀

    Aimé par 1 personne

  2. Bon jour vous, monsieur Toutlopera ( ou presque)… je souris de me voir si belle en ce miroir ( non, je lol, bien sûr)…. Plus sérieusement, tout est à découvrir sur ce billet du lundi. Et donc, je repasserai (comme à mon habitude), et je m’en réjouis. En attendant, je tourne ma langue 7 fois dans ma bouche, et je fais comme les petites marionnettes, trois petits tours, et puis m’en vais ( fais pas attention, j’ai mangé du clown au p’tit-dej’). 🤡
    Bonne semaine, cher ami.

    Aimé par 1 personne

  3. Bonjour Jean-Louis ! Je connaissais « la Moldau », très belle musique, mais je découvre les autres oeuvres avec intérêt. Finalement, beaucoup de musiciens célèbres ont été frappés par la surdité, Beethoven, Fauré, Smetana, et sans doute d’autres. Bonne soirée !

    Aimé par 1 personne

  4. Bon jour, monsieur Toutlopéra (ou presque)

    Oui, alors, comme je te le disais hier matin: ce Bedrich Smetana est une découverte pour moi. Je ne connaissais pas du tout ce compositeur bohémien.

    ( Entre toi sur WP et Roberto A. sur FB, je progresse à grands pas dans le domaine de l’opéra et la musique classique. Je crois même bien m’être sérieusement chopé le virus. Mais je préfère ça au variant Delta, crois-moi)

    Bon, pour revenir à nos moutons, ou plutôt à ce Bedrich SMETANA, je pense que je ne t’étonnerais pas si je te dis que j’ai eu un big coup de cœur pour La Moldau.Au point d’en avoir écouté plusieurs versions ( je suis même tombée sur une vidéo très intéressante à propos*)

    Et oui, après, quelle belle musique que la musique tchèque ! J’ai trouvé le chœur d’ouverture de « La fiancée vendue » magistral. Bons choix aussi que les vidéos suivantes ( le quator à cordes n°1 « De ma vie », le trio piano/violon/violoncelle…. y compris le bonus surprise )…

    Au fur et à mesure de mes écoutes, ma curiosité toujours grandissante a fait que j’y ai passé un bon moment. J’avais le temps, ça tombait bien…

    MERCI pour ce grand moment musical. Que du bonheur ! Bel aprem’ à toi, à bientôt !

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s