Agenda Ironique, Mythologie

LE VOYAGE DE MARS

Ce mois-ci, l’Agenda Ironique est hébergé par l’ornithorynque qui nous propose un voyage vers Mars (ou a Trip to Mars si on préfère).

« Trip to Mars », ou « Le voyage vers Mars » (comme vous préférerez !)

AI 08/2022

Voilà, le récit démarrera de cette photo, et plus exactement de cette baraque foraine … l’époque importe peu, mais deux éléments devront apparaître dans la narration : la baraque et le bonimenteur (homme ou femme) – la suite … est à votre sauce et selon votre ivresse de mots et de voyage.

Cette année, la fête foraine a planté ses chapiteaux sur le champ de Mars. Écoutez ce bonimenteur devant sa baraque faire la réclame pour ses attractions : « Oyez, oyez, bonnes gens, entrez et découvrez la véridique histoire de Mars, le dieu de la guerre et des combats ! Dans ce récit véridique, vous assisterez à des combats homériques, à la naissance de Rémus et Romulus qui fonderont la ville de Rome, et à bien d’autres choses plus surprenantes encore. »

Vénus, la déesse de l’amour et femme de Vulcain, sera amante de Mars, le dieu de la guerre, leur couple représentant symboliquement Éros et Thanatos.

Wagner Tannhauser VenusbergCliquez sur la bacchanale de Vénus

On associe à Mars la 4e planète de notre système solaire, qui a une couleur rouge, rouge comme le feu, rouge comme le sang. C’est pour cela que les Romains ont donné à cette planète le nom de Mars. Écoutons donc « Mars » extrait de la suite pour orchestre Les Planètes de Gustav HOLST.

Holst les Planètes MarsCliquez sur l’image

Mars aura pour descendance les jumeaux Rémus et Romulus, nés de ses amours avec la vestale Rhéa Silvia. Les vestales étaient de jeunes femmes chargées de garder le feu sacré dans les temples consacrés à la déesse Vesta.

Spontini la Vestale Feu créateur, âme du mondeCliquez sur l’image

Rémus et Romulus ont fondé la ville de Rome. Par une ironie de l’histoire, c’est le 15 des ides de Mars que Jules César, un des empereurs romains, mourra assassiné. Jules César en Égypte de HAENDEL est resté dans l’histoire de l’opéra. En 1788, l’Italien BIANCHI écrira un autre opéra, moins connu : la Morte di Cesare (la Mort de César).

Bianchi La morte di Cesare Sapro d'ogn'alma audaceCliquez sur l’image

Voilà, j’espère que mon petit voyage sur les traces de Mars vous a plu.

15 réflexions au sujet de “LE VOYAGE DE MARS”

    1. Merci Adrienne, entièrement d’accord avec toi !
      Je viens de sortir mon premier livre, consacré aux compositeurs et aux compositrices. J’envisage, si ce livre marche bien, un second volume qui sera consacré aux écrivains qui ont été mis en musique.
      Et si cela marche encore bien (que de si !) le troisième pourrait être consacré aux mythes, contes et légendes.
      Bonne fin de journée.

      J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s