Uncategorized

LES VÊPRES DE LA BIENHEUREUSE VIERGE, de MONTEVERDI (1610)

Le 15 août est pour les chrétiens le jour de la célébration de l’Assomption, c’est-à-dire la montée au ciel de la vierge Marie.

Les Vêpres de la bienheureuse Vierge, Vespro della Beata Vergine en italien, datent de 1610. C’est la première des musiques sacrées écrites par MONTEVERDI, et l’une de ses partitions les plus connues. Elle mêle des styles musicaux encore hérités du XVIe siècle et d’autres appartenant déjà au XVIIe. Elle est constituée de 13 parties.

  1. Les Vêpres commencent sur une ouverture majestueuse, déjà présente dans l’Orfeo.

Monteverdi Vêpres InvitatoriumCliquez sur l’Invitatorium

2. Dixit Dominus.

3. Nigra sum.

4. Laudate pueri dominum à 8 voix.

Monteverdi Vêpres Laudate PueriCliquez sur le Laudate pueri

5. Pulchra es.

6. Laetatus sum.

7. Duo seraphim.

Monteverdi Vêpres Duo seraphimCliquez sur le duo Seraphim

8. Nisi dominus à 10 voix.

Monteverdi Vêpres Nisi DominusCliquez sur le Nisi Dominus

9. Audi coelum.

10. Lauda Jerusalem.

11. Sonata sopra Sancta Maria. (On peut penser que BERLIOZ s’en est souvenu quand il a écrit, dans la Chevauchée fantastique de la fin de la Damnation de Faust, les femmes priant Marie au pied d’une croix (Sancta Maria ora pro nobis) alors que Méphisto emporte Faust vers l’enfer, avec les traits de violon figurant la chevauchée infernale !)

Monteverdi Vêpres Duo Sonata sopra Sancta MariaCliquez sur la sonata sopra Sancta Maria

12. Ave Maris Stella.

Monteverdi Vêpres Ave Maris stellaCliquez sur l’Ave Maris Stella

13. deux Magnificats, un dans le style ancien, un dans le style nouveau.

Monteverdi Vêpres Magnificat Deposuit potentesCliquez sur le deposuit potentes

Et si vous voulez encore un peu plus de ces Vêpres, cliquez donc sur le bonus surprise.

point-dinterrogationCliquez donc sur le bonus surprise si vous voulez encore un peu plus de ces Vêpres

7 réflexions au sujet de “LES VÊPRES DE LA BIENHEUREUSE VIERGE, de MONTEVERDI (1610)”

    1. J’aime tout, mais le duo Seraphim est encore au-dessus du lot !
      Tu te rends compte que pour chaque extrait présenté, j’ai dû en écouter trois ou quatre versions différentes (sans compter les pièces pour lesquelles je n’ai pas mis d’extrait). Dur dur, la vie de blogueur.
      Bonne journée, John Duff.

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s