Agenda Ironique, Bande dessinée, Mes opéras préférés

GLORIANA, de BRITTEN (1953)

Gloriana est un opéra écrit par Benjamin BRITTEN en 1953, pour les célébrations du couronnement de la reine Elizabeth II. Son sujet avait déjà été traité par DONIZETTI plus d’un siècle plus tôt, dans son Roberto Devereux (1837).

Britten Gloriana PremièreCliquez sur la reine Elizabeth (II) à la première de Gloriana

Ce billet s’inscrit dans le cadre de l’Agenda Ironique de décembre 2020, piloté de main de maître par « Le retour du Flying Bum« . Le thème, très général, est un retour sur l’Annus Horribilis de la reine Elizabeth II, 2020 pouvant être considéré comme une année particulièrement horrible ! Les participants devront utiliser au moins une fois le mot « régionalisme », au moins une expression ou locution régionale et un juron régional.

Je savais depuis longtemps que Britten avait écrit cet opéra, mais devant le caractère pompeux, voire pompier de la commande, j’avais jusqu’ici différé le moment de le regarder, craignant qu’il ne s’agisse ici d’un opus horribilis, malgré l’admiration profonde que j’ai pour Britten. En fait, ça va comme on dit par chez nous, vous pouvez y aller (si vous en avez l’occasion, car c’est loin d’être l’opéra le plus joué de ce compositeur.) On peut toutefois considérer que dans sa carrière musicale presque sans faute, il s’agisse là d’un régionalisme difficilement exportable hors des îles britanniques. 1953, c’est l’année où E.P. JACOBS commence un de ses chefs-d’œuvre, la Marque jaune. On sait que Blake et Mortimer, anoblis par la reine pour services rendus à la patrie, étaient présents à la création de Gloriana. À la sortie, Blake s’est même exclamé, « By Jove, c’est trop bien ! »

Le pitch : Robert Devereux (Lord Essex) et Lord Mountjoy se disputent les faveurs de la reine Elizabeth I. Celle-ci a un faible pour Essex. Mais Essex, ambitieux et fougueux est accusé de trahison par ses ennemis, qui convainquent la Reine de le condamner à mort.

Acte I : À l’issue d’un tournoi (que l’on ne voit pas), Mountjoy est récompensé par la reine, suscitant l’ire et la jalousie d’Essex. Ils se battent en duel et Mountjoy blesse Essex. La reine arrive et leur rappelle qu’il est interdit de se battre à la Cour. Elle leur demande de se réconcilier. La foule acclame Elizabeth.

Britten Gloriana Long may she keep this realmCliquez sur Elizabeth (I)

Britten Gloriana Acte I scène I (fin)Cliquez sur royal carrosse

La reine s’entretient avec Robert Cecil, son conseiller, de la rivalité qui oppose Mountjoy et Essex. Elle admire ce dernier, mais Cecil la met en garde. Il prévient que l’armada espagnole menace la Grande-Bretagne. Essex survient. À la demande de la reine, il chante pour la distraire la reine, avant que de lui demander à être envoyé en Irlande pour mater la rébellion qui s’y trame.

Britten Gloriana The Lute SongCliquez sur Essex

Elizabeth demande à réfléchir. Restée seule, elle prie Dieu de lui donner la force d’être une bonne reine.

Acte II : La reine assiste à un masque* donné sur le thème du Temps et de l’Harmonie.

Essex, sa sœur Lady Rich, Lord Mountjoy et la femme d’Essex, Frances, discutent. Essex se plaint de ce que la reine ne veut pas le laisser partir en Irlande. Ils voudraient prendre plus de pouvoir alors que la reine vieillit. Frances leur recommande d’être prudents.

Lors d’un bal à la cour, la femme d’Essex porte une robe magnifique. La reine entre et fait jouer une danse énergique aux musiciens, puis elle demande aux femmes de sortir changer de tenue.

Britten Gloriana Choral Dances (acte II scène III)Cliquez sur Benjamin Britten

Lady Essex change de robe et revient en se plaignant qu’on ait volé sa robe. La reine apparaît, portant la robe volée, ce qui cause la colère d’Essex.

Elizabeth entre à nouveau et donne son accord pour envoyer Essex en Irlande.

Acte III : Dans les appartements de la reine, les servantes parlent du manque de réussite d’Essex face à la rébellion irlandaise. Essex arrive et exige de parler immédiatement à la reine. La reine s’agace en l’écoutant se plaindre de ses ennemis à la cour. Il sort et les servantes habillent la reine. Sir Cecil entre et la met en garde contre le comportement d’Essex, de plus en plus insubordonné.

Dans une rue de Londres, on entend un chanteur de rue décrire l’insubordination d’Essex. Le crieur public annonce qu’il a été déclaré traître !

La garde rapprochée de la reine essaie de la convaincre de signer la condamnation à mort d’Essex. Elizabeth hésite à cause de l’affection qu’elle garde pour lui. Lord Mountjoy, lady Rich et lady Essex viennent demander la grâce d’Essex. La reine leur répond avec sympathie, mais lady Rich la met en colère en lui disant qu’au fond, elle a besoin d’Essex pour bien régner. La reine signe la condamnation d’Essex.

Restée seule, elle songe à sa relation avec Essex, et qu’il lui faut maintenant désigner un successeur au trône, avant une mort qu’elle sent prochaine.

Britten Gloriana Act III scene III conclusionCliquez sur Elizabeth (I)

(Source principale : le DVD de la production du Royal Opera House de 2013, paru chez Opus Arte)

* le masque élisabéthain est une forme de spectacle mêlant musique, chant et danse, auquel participaient les membres de la cour.

36 réflexions au sujet de “GLORIANA, de BRITTEN (1953)”

    1. Ah, moi, j’avais compris qu’il fallait utiliser le mot « Régionalisme » ET employer un régionalisme ! (Qui peut le plus peut le moins.)
      « Particularité du thème, il faudra obligatoirement utiliser au moins un régionalisme (mot), au moins une expression ou locution régionale et un juron régional. »
      De toute manière, fais comme tu le sens ! 🙂

      J'aime

  1. J’ai compris la même chose que Photomanie, utiliser un régionalisme, Et non pas utiliser le mot. Mais bon !
    Je dis ça je dis rien ( ça me tente pas de revenir sur cette année. Quand bien même ma région d’adoption a ses expressions. Et ce n’est pas triste)
    Alors félicitations pour ta participation. C’est courageux, je trouve.
    Re bonne nuit. A demain. Ou après-demain. Un de ces quatre, en tout cas.

    Aimé par 1 personne

      1. Contente de moi pour l’ensemble du week-end. Belle fin d’après-midi a toi pour cet avant dernier dimanche de décembre.
        Tiens, à propos, la semaine prochaine il y a Rigoleto sur la chaîne dont je te parlais ( bcp d’opéra, en fait)

        Aimé par 1 personne

      2. Oui, ça avance ta nouvelle ? Chuis content pour toi, SOlène.
        (Évidemment, tu me tiens au courant).
        La chaîne dont tu me parlais (sur touit’heure), j’y ai vu plein d’opéras rares (ou du moins que je ne connaissais pas), à l’époque où je regardais la tévélision.

        J'aime

      3. De ? Je veux bien te mettre au jus à condition de savoir de quoi…. Les résultats ce sera en mars 2001. On a le temps.
        ( Evidemment, tu me diras quoi d’ici là)
        Et sinon pour Mezzo, je savais pas. Comme quoi !

        Aimé par 1 personne

  2. Bonjour Jean-Louis ! Ce billet est très sympa, et je vois que les reines d’Angleterre sont particulièrement à l’honneur ! C’est amusant de voir toutes les mondanités royales des années 50, avec leurs tenues sophistiquées 🙂 Je m’attendais à voir Britten parmi tout ce beau monde mais je ne crois pas l’avoir vu ! Bon week-end !

    Aimé par 1 personne

    1. En fêtes, l’hébergeur nous a envoyé ce jour, à Laurence Délis et à moi, un MP, demandant si on pouvait l’aider pour la votation, car il est un peu débordé en cette fin d’année. Merci de me le rappeler, je viens de lui répondre que je pouvais le faire, mais que si Laurence le peut aussi, je lui laisserai la place.
      En tout cas, c’est gentil de voter pour moi. 🙂
      (Et n’oublie pas la participation de John Duff, qui m’a beaucoup touché 🙂).
      Bonne Soirée, SOlène.

      J'aime

      1. Ah oui, c’est vrai. Et, c »est sympa, en plus.
        Tu sais, la dernière fois, si j’avais pu voter pour (presque) tt le monde, je l’aurais fait. Des coups de cœur !

        Alors, oui, les deux ( normal 😉)

        Aimé par 1 personne

      2. Ayé, tu peux votationner, SOlène !
        (Mais attends demain, je me suis peut-être trompé sur la liste [comme, en tant que lecteur, je ne vois pas le blogue de Flying bum comme lui-même], je me suis peut-être gourationné sur la liste des participants).
        En attendant, bonne SOirée !

        Aimé par 1 personne

      3. Oui, merci J-L. Alors après avoir lu toutes les participations consciencieusement, j’ai relu le texte de John Duff. J’aime beaucoup. Très touchant.

        Et sinon, j’ai bien aimé aussi celui de Photomanie, Bernadette. Je trouve surtout sympa l’idée de retrouver Ana (« Anapodoton » 😉) de mois en mois avec l’ A I, comme avec Hélène et son Onesime…

        Ok j’attends demain pour voter. Bonne nuit. Pour ma part, même si je sais que la nuit porte conseil, je ne pense pas que je changerai mon choix.

        Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s