Cinématographe

MON NOM EST BOND, James BOND

In memoriam Sean CONNERY

Pour les millions de spectateurs qui ont vu au moins une fois un James BOND dans leur vie, la musique de ces films, c’est d’abord ça :

Norman James Bond ThemeCliquez sur l’image

En presque 60 ans, le personnage de James Bond a été incarné par différents acteurs, le premier étant Sir Sean CONNERY. Suivront, parmi ceux qui ont marqué le rôle, Roger MOORE, Timothy DALTON et Daniel CRAIG. 

Vous ne vous y attendez pas forcément en regardant les films de James BOND, mais vous avez parfois l’occasion d’entendre aussi quelques extraits de musique classique.

C’est le cas par exemple de L’espion qui m’aimait (The Spy who loved me) (1977), où on peut entendre quelques mesures de la Suite pour orchestre BWV 1068 de J.S. BACH, du 21e Concerto de piano de MOZART, ainsi qu’une citation de la « Méditation » de Thaïs, de MASSENET.

Mozart 21e concerto andanteCliquez sur le pianiste

Dans Moonraker (1979), la rencontre entre James Bond et le méchant (joué par Michael LONSDALE) se fait au son du prélude opus 28 n° 15 de CHOPIN, et un peu plus tard la partie de chasse s’ouvre au son de Also spracht Zarathoustra, de Richard STRAUSS.

Chopin prélude op 28 n 15Cliquez sur le champion du monde de piano toutes catégories

On peut aussi entendre la Tritsch-tratsch Polka de Johann STRAUSS, un extrait de Pagliacci de LEONCAVALLO, tandis que la rencontre du grand méchant Jaws et de sa future se fait au son du Roméo et Juliette de TCHAÏKOVSKI.

Dans Dangereusement vôtre (A View to a kill) (1983), toute la partie qui se joue au château de Chantilly se passe au son des Quatre saisons de VIVALDI. Plus tard, la rencontre amoureuse entre James Bond et la belle espionne russe se fera au son du Lac des Cygnes, de Tchaïkovski.

Tchaïkovski le Lac des cygnesCliquez sur les danseuses

Tuer n’est pas jouer (The living Daylights) (1987) s’ouvre sur un concert où est jouée la 40e symphonie de MOZART. Un peu plus tard, Kara, la belle espionne de l’Est, qui est violoncelliste, joue le 2e quatuor de BORODINE.

Borodine 2e quatuorCliquez sur le quatuor d’élite

Et quand James Bond et la belle Kara s’enfuient à Vienne, on a évidemment droit à une valse de Vienne. Le soir, ils vont à l’Opéra de Vienne écouter les Noces de Figaro. Le film s’achève comme il a commencé, par un concert où Kara joue les Variations sur un thème Roccoco de Tchaïkovski.)

Dans Quantum of Solace (2008), une scène d’action se déroule à l’opéra de Bregen (en Autriche) pendant une représentation de Tosca, de PUCCINI (et plus précisément, pendant le « Te Deum ».)

Puccini Tosca Te DeumCliquez sur Scarpia

Dans Permis de tuer (A license to kill)(1989), une scène de méditation se passe au son de la lettre à Élise de BEETHOVEN.

Beethoven für EliseCliquez sur le pianiste

Enfin, dans le dernier opus (à ce jour), Spectre (2015), on peut entendre le « Cum Dederit » extrait du Nisi Dominus de VIVALDI, l’air « Una furtiva lagrima » extrait de l’Élixir d’amour de DONIZETTI, et enfin le fameux « libiamo« , extrait de la Traviata de VERDI.

Vivaldi Nisi Dominus cum dederitCliquez sur l’image

Il y a un autre James Bond qui ne fait pas partie de la série connue. Il s’agit de Casino Royale (1967), le premier roman de Ian FLEMING. Traité sous une forme humoristique, voire délirante, il réunit une distribution assez ahurissante : Peter SELLERS, Ursula ANDRESS, David NIVEN, Orson WELLS, Woody ALLEN, Deborah KERR, Charles BOYER, Jean-Paul BELMONDO et John HUSTON ! La musique en est de Burt BACCARACH. On y apprend que James bond est lui même pianiste, et qu’il aime jouer DEBUSSY (je n’ai toutefois pas réussi à identifier le morceau qu’on l’entend jouer).

20 réflexions au sujet de “MON NOM EST BOND, James BOND”

  1. Gracie mille signore Tout l’opéra ou presque !
    Je l’écouterai à mon arrivée dans mon exil du sud-ouest ce soir après les 800 km qui me séparent de mes origines iodées.

    Aimé par 1 personne

      1. Je me demandais si tu avais du te faire une séance avec tout 007 de A à Z ! La réponse est donc oui. En même temps, si tu n’aimais pas James Bond, Woody Allen ou Tex Avery, tu ne l’aurais sans doute pas fait…
        Sean Connery est mon préféré. Mais j’aime bien Daniel Craig aussi. Timothy Dalton est, à mon goût, le moins bon.
        Bonne journée Jean-Louis.

        Aimé par 1 personne

      2. Les James Bond, je les ai regardés pendant le premier épisode du confinement, à raison d’un par jour (à peu près).
        Dans l’ordre de préférence, je mets Sean Connery en premier, suivi de Roger Moore, puis Daniel Craig et Timothy Dalton (tu as vu que je n’ai pas cité George Lazenby).
        Sinon David Niven dans « Casino Royale » est très bien aussi, mais ce film pose problème, car pour mieux brouiller les cartes, TOUS les personnages s’appellent James Bond 007. 🤣

        Aimé par 1 personne

  2. Bonjour Jean Louis…incroyable cet article et super !!! Merci pour ces morceaux de films et leur musique, çà redonne envie de les voir pour revivre leurs aventures. Bonne période pour le faire, une bonne idée! Belle journée 🌹🌹🌹

    Aimé par 1 personne

    1. Merci Swannaëlle.
      En fait, comme je l’expliquais à Régis, ce billet je l’ai écrit il y a quelques mois déjà, et il était en attente de trouver un créneau pour être publié. Quand j’ai appris hier la disparition de Sean Connery, je me suis dit que c’était le moment ou jamais de le mettre en ligne.
      Bonne journée à toi.

      Aimé par 1 personne

    1. Bah oui, c’était le jour où mettre en ligne ce billet.
      En fait quand j’en ai eu l’idée, j’avais deux ou trois films James BOND en tête, mais quand j’ai entrepris de les regarder tous, j’ai été surpris par la quantité d’extraits de musique classique qu’on y pouvait trouver.

      J'aime

  3. Il est normal que tu aies mis en lien l’interprétation du thème générique de la série de films mais la musique de James Bond c’était surtout les morceaux inoubliables écrits par JOHN BARRY. De la réorchestration de ce générique (écrit à l’origine par Monty Norman) aux thèmes époustouflants de GOLDFINGER, THUNDERBALL, YOU ONLY LIVE TWICE ou encore FROM RUSSIA WITH LOVE, Barry reste à jamais l’homme qui a fait le mythe ! Et pour exemple l’attaque de Fort Knox de Goldfinger: https://www.youtube.com/watch?v=xVLYcb0iQkU

    Aimé par 1 personne

    1. Je suis assez d’accord avec toi. 🙂
      Il y aurait un autre billet à faire rien que sur les chansons des génériques des James Bond. Quand j’ai regardé tous les films de manière assez séquentielle, j’étais quand même époustouflé par tous ces airs qui sont restés dans l’histoire!

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s