Mes opéras préférés

COSI FAN TUTTE, de MOZART

Troisième opéra de la trilogie MOZART – DA PONTE, Cosi fan Tutte (Ainsi font-elles toutes [ou « toutes les mêmes » comme on dirait aujourd’hui]) est un opera-buffa écrit en 1789, et créé à Vienne en janvier 1790. Cette œuvre se particularise par l’abondance des ensembles (duos, trios…) et comporte peu de « grands airs ». Suivant la classification de G.B.SHAW, on peut caractériser Cosi par la formule [2(S+T)/(B+A)], puisque c’est l’amour de deux couples (soprano + ténor) qu’un couple (Baryton + Alto) cherche à contrarier.

Acte I : L’action se situe à Naples, à la fin du XVIIIe siècle. Deux jeunes soldats, Ferrando et Guglielmo discutent de la fidélité des femmes avec Don Alfonso, un homme du monde cynique. Les jeunes gens prétendent que leurs fiancées, les sœurs Dorabella et Fiordiligi, sont aussi belles que fidèles. Alfonso parie cent sequins qu’il peut amener les jeunes femmes à être infidèles en moins de vingt-quatre heures.

Dans un jardin, Dorabella et Fiordiligi contemplent les médaillons des portraits de leurs fiancés et chantent leur bonheur. Arrive Don Alfonso, qui leur annonce que leurs fiancés doivent partir à la guerre (Trio « Soave il vento »).

Mozart Cosi Soave il ventoCliquez sur l’image

Les jeunes hommes arrivent et font des adieux déchirants à leurs belles (quintette & chœur).

Dans la chambre des sœurs, la servante Despina tente de consoler ses maîtresses désespérées et leur conseille de chercher la consolation auprès d’autres hommes. Alfonso Entre et convainc Despina de l’aider à présenter aux deux sœurs deux jeunes Albanais (Ferrando et Guglielmo déguisés). Dorabella et Fiordiligi veulent les chasser (sextuor), mais Alfonso prend leur défense. Elles jurent fidélité à leurs amants (Air : « Come scoglio immoto resta »).

Mozart Cosi Come scoglio immoto restaCliquez sur l’image

Dans le jardin, les sœurs continuent à se lamenter de l’absence de leurs fiancés (Duo : « Ah, che tutta in un momento »)

Mozart Cosi fan tutte Ah, che tutta in un momentoCliquez sur Dorabella et Fiordiligi

quand les deux Albanais arrivent en titubant. Ils disent s’être empoisonnés après avoir été rejetés par les deux sœurs. Despina et Alfonso partent à la recherche d’un médecin. Les sœurs commencent à s’attendrir. Despina revient, déguisée en médecin, et les ramène à la vie. Ils réclament un baiser que les sœurs refusent encore.

Acte II : Dans la chambre de Dorabella et Fiordiligi, Despina convainc les jeunes femmes de revoir les Albanais (Air : « Una donna a quindici anni »). Dorabella choisit Guglielmo alors que Fiordiligi finit par se laisser tenter par Ferrando.

Dans le jardin, les Albanais offrent une sérénade aux deux sœurs (Duo & chœur : « Secondate, aurette amiche »).

Mozart Cosi Secondate, aurette amicheCliquez sur Guglielmo et Ferrando

Despina et Alfonso interviennent pour que Fiordiligi et Ferrando s’éloignent, pendant que Guglielmo déclare son amour à Dorabella. Il lui offre un pendentif en forme de cœur, et en échange, elle lui donne un médaillon avec le portrait de son fiancé, déjà oublié (Duo : « Il core vi dono »). Reviennent alors Ferrando et Fiordiligi, qui n’a pas (encore) cédé. La vue de son portrait dans les mains de son ami met Ferrando en colère, tandis que Guglielmo se réjouit de la fermeté de Fiordiligi (Air : « Donne mie, la fate »).

Mozart Cosi Donne mie, la fateCliquez sur Guglielmo

Dans la chambre, Dorabella raconte à Despina ce qui s’est passé au jardin. Survient Fiordiligi qui avoue commencer à aimer Ferrando. Pour résister à cet amour, elle veut partir avec sa sœur, déguisées en homme, rejoindre leurs fiancés à la guerre. Ferrando qui a tout entendu menace de se suicider, et Fiordiligi se laisse convaincre et lui déclare son amour. Restés seuls, les deux hommes décident de punir leurs compagnes, mais Alfonso, qui leur assure que « Cosi fan tutte », les presse de les demander en mariage.

Dans le salon de la demeure, la table pour le banquet est dressée (ensemble & chœur) et Despina, déguisée en notaire, s’apprête à marier les deux couples. Dès les documents signés, un chœur militaire retentit qui annonce le retour des fiancés. Les deux sœurs terrifiées cachent les Albanais dans une chambre. Ces derniers reviennent en habits militaires, fiers de leur fidélité (Duo : « Sani et salvi… ») À la vue des contrats de mariage, ils feignent l’indignation, et jurent de tuer les maris. Dorabella et Fiordiligi essaient de se justifier mais les amis retournent dans la chambre et reviennent déguisés à  nouveau en Albanais. Ils dévoilent la mascarade et Don Alfonso fait en sorte que les fiancés se réconcilient (Chœur final).

Mozart Cosi very finalCliquez sur l’extraordinaire sextuor final

 

 

10 réflexions au sujet de “COSI FAN TUTTE, de MOZART”

  1. Super ton billet, monsieur Toutleperaoupresque.
    Trois fois que je passe, en fait. Oui, car il faut prévoir du temps. Ce billet je l’avais enregistré
    Merci MERCI pour ce partage. Toute belle journée à toi, cher Jean-Louis.

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s