Divers

LES FANTÔMES À L’OPÉRA (2e série)

Je vous ai présenté il n’y a guère une première série d’apparitions de fantômes et de spectres à l’opéra. En voici donc une deuxième.

Commençons par l’Italie avec BELLINI et sa Somnambule (1831). Dans cette histoire qui se passe en suisse, un fantôme hante le village, ce que nous raconte très bien ce chœur.

Bellini La Sonnambula A fosco cieloCliquez sur l’image

Puis passons en Allemagne avec le Vaisseau fantôme (1842) de WAGNER. Le capitaine de ce vaisseau est damné pour avoir juré et blasphémé pendant une tempête. Dès lors, il est condamné à errer sans fin sur la mer, jusqu’à ce qu’il rencontre un vrai amour qui le délivrera de sa damnation.

Wagner le Vaisseau fantôme fantômeCliquez sur le fantôme du Hollandais

Retour en France avec la Nonne sanglante (1854) de GOUNOD. Dans cette histoire gothique à souhait, Rodolphe jure fidélité à celle qu’il croit être Agnès sa bien-aimée. Or, à la faveur de la nuit, c’est en réalité à la nonne sanglante qui hante le château qu’il prête son serment.

Gounod La Nonne sanglante 2Cliquez sur la nonne sanglante

Puis partons en Russie en 1890, avec TCHAÏKOVSKI qui fait intervenir le spectre de la comtesse dans la Dame de pique. Herrmann, un joueur invétéré, se rend près d’une vieille comtesse qui aurait une martingale magique pour gagner aux cartes. Pour obtenir son secret, il finit par la faire mourir. Le spectre de la comtesse revient quand Herrmann veut utiliser sa formule et le fait mourir.

Tchaïkovski la Dame de pique la mort de la comtesseCliquez sur la comtesse mourante

Heureusement pour nous, les apparitions de fantômes n’ont pas cessé avec le XXe siècle.

En Russie encore, mais en 1934 dans Lady Macbeth de Mzensk de CHOSTAKOVITCH, l’héroïne est hantée par le fantôme de son mari qu’elle a empoisonné.

Chostakovitch LAdy MAcbeth de Mzensk Acte IICliquez sur Lady Macbeth hantée par le fantôme de son mari

7 réflexions au sujet de “LES FANTÔMES À L’OPÉRA (2e série)”

      1. J’ai bien aimé en particulier cette Veuve sanglante. Tu l’as traitée déjà ?
        Gounod, c’est quand même un peu une référence.

        Aimé par 1 personne

      2. Je n’ai pas encore traité la Nonne sanglante, mais elle est sur ma liste des opéras à traiter.
        Je l’ai vu(e) à l’Opéra-Comique en 2018, dans une très belle production avec Michael Spyres et Jodie Devos.
        L’extrait que j’ai mis sur mon blog a été filmé lors de ces représentations.

        Aimé par 1 personne

  1. Bonjour Jean-Louis, j’imagine que cette « Nonne sanglante » est tout à fait spectaculaire si j’en juge par le résumé et les extraits.
    De Gounod je connais surtout la musique religieuse, et là je découvre une facette très différente…
    Bonne journée 🙂

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s