Agenda Ironique, Fables de la Fontaine, Oulipo

LE CHÊNE ET LE CORPS BEAU, d’après La FONTAINE

ESOPE RESTE ICI ET SE REPOSE

Ce palindrome mériterait de figurer sur la tombe du fabuliste ÉSOPE, un des inspirateurs de ce bon monsieur de La FONTAINE, l’ineffable homme à fables. La fable qui suit, très librement inspirée du corpus La Fontainien, est donc ma contribution à l’Agenda Ironique d’août 2021, dont le thème est proposé par l’affable Max-Louis.

Le thème : Fable

J’explique : la fable est de tout temps parmi nous entre le mensonge et l’imaginaire en passant par l’érotisme et le pamphlet, elle couvre tous les pans de la société. Le récit nous transporte où nous enfonce qu’importe la fable est la chair de notre chair sans nous en rendre compte, qu’elle soit anodine ou prégnante.

Je vous propose de composer un texte (prose ou poésie – long ou court) dans le genre qu’il vous plaît (fantastique, utopique, commun, amoureux, journalier, carnet de bord, romantique, animalier, érotique…) le tout… Ironique.

Et pour « faire » bonne mesure, une citation à placer où bon vous semble dans le texte proposé :

« Une lettre se détache de notre nom et nous ne sommes déjà plus » Edmond Jabès : Le Livre des Questions Tome 2

Agenda Ironique Août 2021 | Le dessous des mots (wordpress.com)

La raison du plus fort n’est toujours la meilleure

Nous l’allons montrer tout à l’heure

Le chêne un jour dit au corps beau

Blow Vénus & AdonisCliquez sur l’image

Que vous êtes joli, que vous me semblez beau

Sans mentir, tout vous est aquilon, tout me semble zéphyr.

Mozart Idoménée Zeffiretti lusinghieriCliquez sur Ilea

Mais que faisiez-vous au temps chaud ?

Vous chantiez, j’en suis fort aise

et bien dansez maintenant

Rameau les Indes galantes Forêts paisiblesCliquez sur les danseurs

À ces mots, le corps beau ne se sent plus de joie

Il pousse un large contre-ut

Donizetti La Fille du régiment pour mon âme quel destinCliquez sur « l’air aux neuf contre-ut »

En vain le chêne lutte

Le corps beau souffle si fort qu’à la fin il déracine

Celui de qui la tête au Ciel était voisine

C’en est fini de lui

Une lettre se détache de son nom, le chne n’est déjà plus

Adieu veaux, vaches, cochons, couvées.

Citations : le corps beau, ce ne peut-être que celui d’Adonis, mis en musique par John BLOW dans son masque Venus & Adonis.

Dansez maintenant : RAMEAU Les Indes galantes Air : « Forêts paisibles »

un large contre-ut : DONIZETTI La Fille du régiment air : « pour mon âme »

Tout me semble zéphyr : MOZART Idoménée air « Zeffireti lusinghieri ».

Et si vous avez eu la patience d’arriver jusqu’ici, vous pouvez cliquer sur le bonus mystère.

point-dinterrogationCliquez sur le bonus mystère si vous avez eu la patience d’arriver jusqu’ici

23 réflexions au sujet de “LE CHÊNE ET LE CORPS BEAU, d’après La FONTAINE”

  1. Waw ! Alors là, tu as fait fort. Excellent ! Vraiment. Et je ne dis pas ça parce que c’est toi.
    Bon, je n’ai pas tout écouté. Plus assez de temps, ce matin. Mais comme tu dis, ton blog sera tjrs là quand je reviendrai. En tout cas, bravo, J-L
    Bon week-end. A bientôt !

    Aimé par 2 personnes

  2. Tout comme Solène, je m’incline devant ce corps beau. Et si quelque poussière s’élève du sol devant toi, c’est le vent que génèrent les grands moulinets de mon chapeau à plumes fouettant l’air devant tes pas.
    En résumé, bravo !
    Et belle journée sous la pluie…

    Aimé par 2 personnes

  3. Re Bon jour Jean-Louis,
    Diantre, une adaptation toute étonnante qui sonne juste et la soprano Anna Caterina Antonaccie est un vrai rossignol d’une beauté de femme qui la fait reine …
    Merci à toi 🙂
    Bonne journée tout Soleil 🙂
    Max-Louis

    Aimé par 1 personne

    1. En fait, c’est parti un peu au hasard. Je voulais traiter la fable « le Chêne et le Roseau » et je me suis vu écrire : Le Chêne un jour dit au Roseau, que vous êtes joli que vous me semblez beau. Dès lors, j’ai perdu totalement le contrôle de mon billet ! 🙂
      C’que c’est que d’nous, quand même !

      Aimé par 3 personnes

  4. Génial ce billet ! J’ai aimé le palindrome, le corps beau, le chne, et l’ironie bien présente de bout en bout ! Et puis j’ai adoré cette danse urbaine sur « les Indes galantes », quelle énergie, et ça va très bien ensemble, danse, musique, costumes. Bonne journée Jean-Louis 🙂

    Aimé par 1 personne

    1. Merci Marie-Anne. Il est vrai que je me suis bien amusé en l’écrivant, et je suis content que cet amusement soit partagé.
      Cette version des Indes galantes de Rameau a été un des grands moments de la saison de Bastille, et j’avais prévu d’y assister, mais n’ai finalement pas pu y être. Il y a un film qui est sorti très récemment au cinéma sur cette production.
      Bonne journée.

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s