Agenda Ironique, Fantaisie, Mythologie

POLYPHÈME (ET ULYSSE…)

Ce mois-ci, l’A.I. est organisé par Laurence Délis sur son blog Palettes d’expressions.

Pour l’agenda ironique que j’accueille avec plaisir ce mois-ci, je vous propose « Un bruit étrange et beau »

De cette phrase tirée du titre du roman graphique de ZEP, vous avez toute latitude pour écrire ce qu’elle vous inspire, sous la forme qui vous convient : récit, poésie, article, dialogue, photo, collage, conte, légende, ou toute autre idée qui vous traverse. Deux contraintes seront cependant à intégrer :

« Un bruit étrange et beau »

ainsi que trois mots : cyclo-pousse – île – poirier.

Voir le lien cidsous :

Un bruit étrange et beau (agenda ironique) | Palette d’expressions-Laurence Délis (wordpress.com)

Sur son île, dans sa caverne, le cyclope Polyphème entendit un bruit étranger, beau comme le chant aviné de marins en goguette. C’était Ulysse et ses compagnons qui s’étaient aventurés dans sa grotte, et avaient festoyé sur place avec la nourriture du cyclope, buvant force amphores de vins aigrelets et vidant moult pots à rillettes.

Wagner Le Vaisseau fantôme Steuermann, lass die WachtCliquez sur les marins en goguette

Polyphème, fort courroucé, roula une pierre devant son antre, et demanda son nom à Ulysse, qui répondit « Personne » (il est futé, Ulysse). Ulysse l’enivra et, profitant de son sommeil, lui creva l’œil à l’aide d’un épieu rougi au feu. On entendit alors crier le cyclope « Oussque t’es, Personne ? montre-toi si tu es un homme ». Mais personne ne lui répondit. Ulysse et ceux de ses compagnons qui n’avaient pas encore été boulottés par Polyphème réussirent à sortir de la caverne, en se cachant sous le ventre de ses moutons, quand ceux-ci sortirent de la grotte.

Cette histoire nous est contée à peu près dans ces termes par HOMÈRE dans son Odyssée, qui raconte les heurs et malheurs d’Ulysse lors de son retour dans sa patrie. La dernière partie de ce périple nous est racontée par MONTEVERDI dans son Retour d’Ulysse dans sa Patrie (Il ritorno d’Ulisse in patria sua).

Monteverdi Le retour d'Ulysse dans sa patrie Illustratevi O CieliCliquez sur Pénélope et Ulysse

C’est un autre épisode de la vie de Polyphème, rapporté par OVIDE dans ses Métamorphoses, que LULLY met en musique dans sa pastorale héroïque Acis et Galatée. Le cyclope, amoureux de la néréide Galathée, est jaloux d’Acis et l’écrase sous un rocher.

Lully Acis et Galatée Marche pour l'entrée de PolyphèmeCliquez sur l’image

En 1700, c’est CLÉRAMBAULT qui publie sa cantate Poliphème.

Clérambault PoliphèmeCliquez sur le terrible cyclope

Alors que HAENDEL écrit, lui aussi, une pastorale : Acis and Galatea (1732) toujours d’après Ovide.

Haendel Acis and Galatea O ruddier than the cherryCliquez sur le terrible cyclope

Plus près de nous, le Breton Jean CRAS écrit le rare opéra Polyphème (1914).

Cras Polyphème Acte I Elle dortCliquez sur l’image

(Source principale : Dictionnaire des personnages, Bouquins Laffont 1984.)

40 réflexions au sujet de “POLYPHÈME (ET ULYSSE…)”

  1. Qu’est-ce que j’ai ri ! D’abord émue par l’évocation -même succincte- de Pénélope, qui en connait un rayon dans l’art d’attendre, et séduite par vos personnages, bruits étranges et beaux de mes songes muets, je n’ai saisi votre cyclo-pousse que la deuxième fois. Puis, non sans avoir suivi les courbes exposées des corps de vos musiques, j’ai fini par humer le parfum exotique de ce poirier ciblé.
    Une première fois, deux premières fois, puis deux coups ajoutés, ma lecture continue, enchantée qui perdure.
    🙂

    Aimé par 1 personne

  2. Bon jour Jean-Louis,
    Je ne connais pas du tout les péripéties d’un certain Ulysse et compagnie, en tout cas si l’histoire légendaire est écrite ainsi j’achète de suite un exemplaire … 🙂
    Bonne journée Soleil 🙂
    Max-Louis

    Aimé par 1 personne

  3. Ah la la quel talent, quel merveilleux tour de force de ne nous faire redécouvrir l’opéra et de nous conter de belles histoires tout en jouant malicieusement avec la langue !

    Aimé par 1 personne

    1. Hihihi !
      Pas facile de trouver un cyclo-pousse dans le monde de l’opéra !
      J’ai trouvé assez vite la teneur globale de mon billet avec le « cyclope ousque t’est », mais je n’ai dû me résoudre au jeu de mots sur le pot à rillettes qu’assez tardivement.
      Je te souhaite une excellente journée, SOlène. 🙂🌞🎼📚

      Aimé par 1 personne

      1. Ben voui – hein 😊 J’ai été, je suis toujours à bonne école en ce qui concerne l’opéra ( n’est-ce pas), et je me doutais bien que c’était pas gagné pour le cyclo-pousse et le poirier. C’eût été un tilleul, encore. Tu as vu un peu comme chuis bonne élève.
        Le pot à rillettes… euh… ( mais bon, c’est méritant, je trouve. Monsieur Toutlopéra, il baisse pas les bras comme ça). Disons que je me suis retrouvée toute déconcertée. Tu sais ce qu’elle dit, la maman de Bambi: « si tu n’as rien de gentil à dire, tu ne dis rien ». J’en ai fait ma philosophie.
        Je n’avais rien comprendu. Puis Pénélope ( c’est son problème, la pôvre)… Rheusement, la zik m’a sauvée.
        Je te souhaite également une excellente journée, J-L. Et merci pour les smileys. Pas de soleil aujourd’hui, de la pluie, sniff 😁

        Aimé par 2 personnes

      2. Serieux: une pluie battante et glaciale en revenant de la boulangerie, pour attraper la crève, rien de tel. En même temps, la mort aussi fait partie de la vie. Puis le brushing, il apprécie pô. Ça fait naufragée du Titanic.

        Aimé par 1 personne

      3. J’adore ! Merci J-L. Tu sais quoi ? Je me mets cette vidéos de côté pour une prochaine journée avec les chatons. Chaton 1er qui chante super bien, va la chanter, c’est sûr. Et puis, ça va nous changer de Mickey. Oui toujours Mickey. Et puis comme je les ai abonnés au magazine de Miickey, ça n’en finit pas. Même Oui Oui ne l’a pas détrôné. Donc je vais essayer Bambi.

        Aimé par 1 personne

      4. C’est dans Bambi, « si tu n’as rien de gentil à dire, tu ne dis rien » ? ma grand mère le disait et je suis assez certain qu’elle n’a pas vu le film… (ou alors, c’était elle, la maman de Bambi, et je suis donc un neveu du roi de la forêt ?!)

        Aimé par 2 personnes

      5. Ben, les secrets de famille, les non-dits, tout ça, des fois, on sait pas… Non mais, sérieux, je crois surtout que toutes les grand-mères transmettent et disent des trucs cool et remplis de sagesse à leur petits-enfants. Aussi je pense tout simplement que la maman de Bambi tenait cela de sa grand-mère.

        Aimé par 2 personnes

  4. ben didon Jean Louis, dans tes citations hautement musicales qu’est devenu le film de Tonio Valerii et sa musique d’Ennio Morricone ???? Il est vrai que la Horde Sauvage n’est pas sensible au chant des sirènes ! super texte en tous cas mais je parle pléonasme ! la musique des mots, quand on la cherche, c’est chez toi qu’on la trouve

    Aimé par 1 personne

    1. Merci Hélène, c’est très gentil.
      « Mon nom est personne » : qu’est-ce que j’ai aimé la scène de la horde sauvage sur détournement de la chevauchée des Walkyries, quand ce film est sorti ! Je le cite d’ailleurs dans mon billet sur la Walkyrie, comme exemple d’utilisation de ce morceau au cinéma.
      Et puis, quel hasard, je vous proposerai dans mon billet de demain matin un autre détournement de cette chevauchée, dans un genre où on ne m’attend pas forcément…
      Surpriiiiise !
      Bonne soirée, Hélène.

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s