Divers

ABANDON OU ABANDON ?

L’opéra, qui nous raconte souvent des histoires d’amour plus ou moins heureuses (plutôt moins que plus, car sinon, il n’y a pas d’histoire !), connaît son lot d’abandons.

Pour les moins heureux, l’abandon est à entendre au sens de se faire abandonner. Pour les plus heureux, il faut l’entendre dans le sens de s’abandonner (dans les bras de l’être aimé.) Et dans certains cas, le héros ou l’héroïne commence par s’abandonner avant de se faire abandonner. C’est le cas par exemple de Marguerite dans le mythe de Faust.

Voyons quelques exemples :

Dans Alcina (1735) de HAENDEL, la magicienne Alcina invoque les esprits pour se venger d’avoir été abandonnée.

Haendel Alcina ombre pallide sandrine PiauCliquez sur l’image

Dans Don Giovanni (1787) de MOZART, c’est Dona Elvira qui se plaint d’avoir été séduite, puis abandonnée par Don Giovanni.

Mozart Don Giovanni Ah chi mi dice maiCliquez sur Dona Elvira

Au début de l’acte III de La Traviata (1853) de VERDI, Violetta, abandonnée de tous, se remémore les moments où elle s’abandonnait dans les bras d’Alfredo.

Verdi Traviata adio del passato DessayCliquez sur Violetta

Dans Faust (1859) de GOUNOD Marguerite, séduite puis abandonnée, attend vainement le retour de Faust.

Gounod Faust il ne revient pasCliquez sur Marguerite

Dans Otello (1886) de VERDI, Desdémone chante la très belle chanson du saule, une chanson que lui chantait sa nourrice qui raconte l’histoire d’une servante séduite avant que d’être abandonnée.

Dans Rusalka (1900) de DVORAK, le sort de l’héroïne abandonnée est particulièrement terrible, car cet abandon signifie pour elle qu’elle perd son statut de naïade.

JANACEK Jenufa (1903)

Dans Madame Butterfly (1903) de PUCCINI, l’héroïne attend le retour de son mari qui l’a abandonné.

Puccini Butterfly Un bel di vedremo callasCliquez sur Cio-Cio-San

À la fin de l’opéra-rock Tommy (1969) des WHO, le héros abandonné par ses fans reprend une dernière et pathétique fois le thème « See me, feel me ».

The Who Tommy We're not gonna take itCliquez sur Tommy

 

 

 

 

11 réflexions au sujet de “ABANDON OU ABANDON ?”

  1. Notification reçue 😊 j’enregistre. Merci Jean-Louis pour ce billet que j’attendais.
    Et oui, s’abandonner puis être abandonné, quel triste sort ! Mais c’est bien connu, les gens heureux n’ont pas d’histoire. Tu imagines un opéra où tout se passerait bien du début jusqu’à la fin ? Pas d’abandon d’un sens ou de l’autre; pas de trahisons, pas de vengeance…. où il n’y aurait que des gentils…. qu’est-ce qu’on s’ennuierait !
    Bel après-midi 😘

    Aimé par 2 personnes

    1. Un opéra où tout se passe bien du début jusqu’à la fin, avec que des gentils, ça s’appelle les Télétubbies, mais ce n’est pas de l’opéra !
      Ceci dit, il y en a quand même qui se terminent bien, et où il n’y a pas d’abandon (au sens négatif du terme), par exemple le Cosi fan Tutte de Mozart.
      Excellente journée à toi, SOlène. 😘

      Aimé par 2 personnes

  2. Bonjour vous !
    Mais la Traviata, Opera Garnier en ce moment. En trois actes ( 3 heures), et le peu que j’en ai vu sur la vidéo du site ( suis abonnée à la page sur FB), c’est juste ma-gni-fi- que !
    Le 24 sept annulé en raison des grèves et manifestations ( cause de la reforme des retraites).
    Merci pour ce partage, Jean-Louis. Ça m’a mise de bonne humeur ces grands grands airs d’opéra.
    Bon et beau matin à toi. ☕🎼🎶🎵😘🌹

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s