littérature, Mythologie, Théâtre

ANTIGONE

Antigone est certainement la pièce de SOPHOCLE la plus connue de nos jours. Antigone est la fille d’Œdipe et de Jocaste (Jocaste étant elle-même la mère d’Œdipe se trouve donc être à la fois la mère et la grand-mère d’Antigone). Elle est aussi la sœur d’Étéocle, Polynice et Ismène. À la mort d’Œdipe, les deux frères Étéocle et Polynice se disputent le trône laissé par leur père, et meurent dans un combat fratricide. Leur oncle Créon ordonne que le corps d’Étéocle ne soit pas enseveli comme le voudrait la loi divine, ce qu’Antigone, partagée entre la loi humaine et la loi divine, refuse. Elle se fait surprendre alors qu’elle enterre le corps de son frère, et est condamnée à être emmurée vivante. Hémon, fils de Créon et fiancé d’Antigone intervient auprès de son oncle qui se laisse fléchir et gracie Antigone, mais trop tard, Antigone s’est pendue dans la grotte où elle devait être emmurée.

Cette pièce a inspiré de très nombreux dramaturges, dont Jean RACINE dans la Thébaïde (1664) et jusqu’à Jean COCTEAU et Jean ANOUILH ou Bertold BRECHT au XXe siècle et a suscité moult opéras.

C’est ainsi qu’on peut noter un certain nombre d’opéras baroques, dont l’Antigona de TRAETTA (1772),

Traetta Antigona Piangi, o TebeCliquez sur l’image

une musique de scène de Mendelssohn pour la pièce de Sophocle,

Mendelssohn AntigoneCliquez sur l’image

une musique de scène de SAINT-SAËNS pour la pièce de Sophocle,

la tragédie musicale de HONEGGER sur un livret de Cocteau,

Honegger Cocteau AntigoneCliquez sur l’image

La trilogie d’Antigone de RAITIO (1922)

Raitio Antigone TrilogyCliquez sur l’image

la Sinfonia de Antigona de Carlos CHAVEZ (1933)

Chavez Sinfonia de AntigonaCliquez sur l’image

ou encore l’Antigonae (1949) de Karl ORFF (oui, celui des Carmina Burana)

Orff AntigonaeCliquez sur Antigone

et jusqu’à l’Antigone d’Ezra Donner

Ezra Donner Antigone PrologueCliquez sur l’image

Sophocle est revenu à la fin de sa vie sur le personnage d’Antigone dans son Œdipe à Colone, un prequel d’Antigone. Cette pièce représente l’arrivée d’Œdipe à Colone, une ville proche d’Athènes. Il s’est crevé les yeux après avoir découvert l’épouvante de son forfait et est rejeté de tous. Seules ses filles le soutiennent alors qu’il cherche à se disculper. Créon veut s’emparer de lui et de ses filles. Aidé par Thésée, le roi d’Athènes, il se retire dans une cachette.

Ce texte a inspiré plusieurs œuvres, dont un opéra de SACCHINI Œdipe à Colone (1786),

Sacchini Oedipe à Colone Trio de l'acte IIICliquez sur l’image

une musique de scène de Mendelssohn,

Mendelssohn Oedipus in KolonosCliquez sur le chœur

ainsi qu’une pièce chorale de XENAKIS, À Colone (1977).

J’aurai l’occasion de revenir prochainement sur le mythe d’Œdipe.

29 réflexions au sujet de “ANTIGONE”

    1. Oui, il est un peu riche, ce billet.
      Au début, j’étais parti pour parler de Sophocle, après Euripide et avant Eschyle, mais quand j’ai commencé à causer du personnage d’Antigone, j’ai très vite compris qu’elle aurait droit à un billet à elle toute seule.
      En tout cas, elle a suscité de la bien belle musique, la « saintement criminelle » (Osia panourgesasa) Antigone.

      J'aime

      1. Oui, en espérant que 2021 sera moins pourrie que 2020. Je crois que je vais éviter les voeux de « bonne et heureuse » cette année. Juste rester positive et puis voilà
        Oui, un petit caf’ 😊☕☕

        Aimé par 1 personne

      1. Tout à fait exact !
        François le Lionnais, chimiste, mathématicien, joueur d’échec de haut vol, pataphysicien, membre fraisident-pondateur (sic) de l’OuLiPo et poète. À propos de son activité de maître ès échecs, la réponse de Georges Perec et Jacques Roubaud (et Pierre Lusson, que je connais moins) a été le « Petit traité invitant à la découverte de l’Art subtil du jeu de Go », dans lequel ils se font un plaisir de démontrer la supériorité du Go sur les Échecs.
        En poésie, il est l’auteur de « Le rien que la toute la », le premier sonnet écrit en français sans aucun substantif.

        Aimé par 2 personnes

    1. Contrairement à la rumeur qui bêle place Courcourt, Antigone n’est pas contre les Lyonnais 🙂.
      Contrairement à la ruelle qui meurt place Coucourbe, Antigone n’est pas contre les Lyonnais 🙂.
      Contrairement à la rumeur qui place Cours Bellecour, Antigone n’est pas contre les Lyonnais 🙂.

      Aimé par 2 personnes

  1. Beau billet ! J’ai appris des choses ! Je vois qu’Antigone a surtout inspiré des compositeurs du 20è siècle. Ca doit être lié à son caractère désobéissant et révolté contre le pouvoir établi. Ca devait plaire aux anarchistes, libertaires, etc.
    Bon week-end Jean-Louis 🙂

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s