nature

Opéra de la lune – la lune à l’opéra

Moonlight at opera

L’opéra de la lune (1953) est un conte pour enfants de Jacques PRÉVERT mis en musique par Christiane VERGER (le fidèle Joseph KOSMA, qui avait composé les musiques des films de Prévert et CARNÉ [les Visiteurs du soir, les Enfants du paradis] étant souffrant à cette époque). Il a été adapté en 1991 par Jacques MAYOUD puis en 2012 à l’opéra par Jacques PAUSET (source Wikipédia, le 02/10/2018).

Mais la lune, et surtout la pleine lune et son atmosphère si particulière, a souvent inspiré les compositeurs.

Parmi eux, on peut citer LULLY et son fameux Au Clair de la lune connu de tous.

Au XVIIIe siècle, HAYDN a écrit un de ses opéras les plus connus, Il Mondo della luna (le Monde de la lune) (1777).

Haydn Il mondo della lunaCliquez sur l’image

En sortant du domaine strict de l’opéra, je ne peux pas faire l’impasse sur la sonate Clair de lune (1801) de BEETHOVEN.

Beethoven Clair de luneCliquez sur l’image

La lune est superbement représentée dans la Norma (1831) de BELLINI, avec notamment cet autre tube qu’est le Casta diva (Chaste déesse) que l’héroïne, grande prêtresse des druides chante pour que la cueillette du gui sacré soit bonne.

callas casta divaCliquez sur l’image

En 1842 avec GLINKA, c’est au clair de lune que le père de la musique russe fait chanter au héros Ratmir son bonheur d’avoir retrouvé sa Gorislava à l’acte V de Rouslan et Ludmila.

En 1859, MEYERBEER, un des fondateurs du GOf, fait chanter et danser son héroïne Dinorah à la lune (Air: ombre légère).

À la fin du siècle, DVORAK fait chanter à sa Rusalka (1900) un de ses plus beaux airs, l’émouvant hymne à la lune du premier acte, alors que quelques années après encore, c’est Richard STRAUSS qui rend hommage à la lune dans Salomé (1905), opéra baigné par la lune dont la froide beauté est sans cesse comparée à celle de l’héroïne.

renee fleming rusalkaCliquez sur Rusalka

En 1905, Debussy compose son Clair de lune pour le piano.

Clair de lune est une des mélodies les plus subtiles de FAURÉ, sur un poème de VERLAINE.

En 1922 BERG écrit Wozzeck , d’après BÜCHNER. À l’acte III, une lune rouge se lève et Wozzeck, croyant voir du sang frappe et tue sa femme Marie.

Deux ans plus tard, PUCCINI dans Turandot fait chanter au peuple le chœur Perché tarda la luna.

 

Puccini Turandot Perché tarda la LunaCliquez sur l’image

 

 

9 réflexions au sujet de “Opéra de la lune – la lune à l’opéra”

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s