Écrivain, littérature

JEAN ECHENOZ – AU PIANO

Jean ECHENOZ, qui vient de faire paraître Vie de Gérard Fulmard (2020, Éditions de Minuit), est un de nos écrivains en activité les plus subtils. C’est aussi un fin connaisseur de la musique dite classique.

Après le billet consacré à son roman Ravel, en voici donc un autre sur Au piano (2003, Éditions de Minuit), où il nous raconte la vie et l’après-vie d’un pianiste concertiste.

Son héros est donc pianiste (classique). Dès la page 12, au parc Monceau à Paris, il voit les statues d’Ambroise THOMAS, de GOUNOD et de CHOPIN.

Page 16, il joue le 2e concerto de Chopin Salle Pleyel. Et page 18, il décrit de façon très réaliste le concert de toux et raclements de gorge que le public offre aux musiciens dès que le silence se fait entre deux mouvements (on s’y croirait.)

Chopin concerto no 2Cliquez sur la pianiste

Page 20, il est question de l’enregistrement d’une intégrale CHAUSSON.

Chausson Quelques danses pour pianoCliquez sur le pianiste

Page 24, dans un travail d’analyse musicale, le héros « démonte » la partition comme une petite mécanique (allusion à RAVEL qui, passionné d’automates, les collectionnait) pour trouver la panne (les fausses notes qu’il a faites le soir en concert).

Page 35, il répète la sonate1.X.1905 de JANACEK.

Janacek Sonate 1.X.1905Cliquez sur la pianiste

Page 37, il donne un programme FAURÉ au théâtre Graslin à Nantes.

Fauré nocturne no 6Cliquez sur le pianiste

Page 79, il joue les Scènes d’enfants, de SCHUMANN.

Schumann scènes d'enfantsCliquez sur la pianiste

Page 125, au purgatoire, il rencontre Dean MARTIN qui lui chante The night is young and you’re so beautiful.

Dean Martin The night is youngCliquez sur le crooner en technicolor (vu de dos)

Page 179, dans l’avion, il écoute un Impromptu de SCHUBERT, l’allegro en mi bémol majeur de l’opus 90.

Schubert impromptu no 2 op 90Cliquez sur la pianiste

Enfin, page 208, il joue (encore) du Chopin.

Chopin nocture Op 72 no 1Cliquez sur la pianiste

9 réflexions au sujet de “JEAN ECHENOZ – AU PIANO”

  1. A l’extérieur, je ne peux plus écouter les morceaux. Dommage.
    Ah Chopin, ça me rappelle la petite Sibérie Suisse !
    Bah, ton blog sera encore là à mon retour. Merci J-L, il me fait bien plaisir ce billet 👍🎶🎵🎹🌹

    Aimé par 1 personne

      1. Suis pas (encore) rentrée, mais…. oui, la loba, et surtout ces nuits à écrire en écoutant Chopin. J’ai reposté le tout premier billet de la série sur LMDS.’Mais la pause continue (plus que jamais)
        Et je me réjouis d’écouter ta sélection.’Dès mon retour. @+

        Aimé par 1 personne

  2. Grand merci Jean-Louis pour ces extraits de piano…Cet instrument a toujours fait partie de ma vie.
    J’ai aimé écouter les pièces, mais je dirais que Chopin vient me chercher plus que les autres, et la sensibilité de l’interprète du 2e concerto, y est sûrement pour quelque chose.

    Bonne soirée
    Amitiés
    Manouchka

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s