Mes opéras préférés

LE CRÉPUSCULE DES DIEUX (GÖTTERDÄMMERUNG)

Troisième pièce de la trilogie avec prologue de WAGNER L’anneau du Niebelung, le Crépuscule des Dieux, terminé en 1874, est créé lors du premier Festival de Bayreuth en 1876.

J’avais donc laissé, à la fin de Siegfried, notre héros sur son rocher avec Brünnhilde qu’il vient de tirer du sommeil où Wotan l’avait plongée.

Prologue : Au lever du rideau, les Nornes, filles d’Erda, tressent les fils du destin. Elles rappellent le passé et commencent à voir l’avenir, quand la corde qu’elles tressent se rompt.

Le jour se lève sur le rocher de Brünnhilde et Siegfried. Siegfried s’apprête à partir pour de nouvelles aventures, et il donne l’Anneau à Brünnhilde, en gage de fidélité, avant de s’éloigner sur le Rhin.

Wagner Crépuscule voyage sur le RhinCliquez sur l’image

Acte I : Dans leur palais, Gunther, roi des Burgondes et sa sœur Gutrune discutent avec leur demi-frère Hagen. Hagen dit qu’il connaît la femme qui conviendra à Gunther. C’est Brünnhilde, mais seul Siegfried est capable de franchir le cercle de feu qui la protège. Il se propose, par l’usage de filtres, de tromper Siegfried pour qu’il leur ramène Brünnhilde.

Siegfried descendant le Rhin arrive au palais. Il est accueilli par Gunther, qui lui fait boire un filtre d’oubli. À la demande de Gunther, Siegfried propose de l’accompagner jusqu’au rocher de la Walkyrie, où il pourra trouver une femme.

Waltraute, une des walkyries, vient voir sa sœur Brünnhilde sur son rocher. Elle lui donne des nouvelles de Wotan leur père, et du Walhalla. Depuis que Wotan est rentré avec sa lance brisée par Siegfried, il s’est retiré au Walhalla, refusant les pommes de Freia, qui empêchent les dieux de vieillir. Il envoie ses corbeaux en espion de par le monde. Waltraute supplie Brünnhilde de rendre l’Anneau aux Filles du Rhin pour faire cesser sa malédiction. Brünnhilde refuse de se séparer de ce cadeau de Siegfried et Waltraute s’en va, déçue.

Wagner Crépuscule Waltraute et BrunnhildeCliquez sur l’image

Siegfried revient. Il a revêtu le Tarnhelm, le heaume magique qui permet de prendre la forme que l’on veut (cf. L’Or du Rhin) et a pris l’apparence de Gunther. Il demande Brünnhilde comme épouse. Celle-ci refuse, mais Siegfried la force et lui prend l’Anneau.

Acte II : Hagen dort sur le bord du Rhin, en attendant le retour de Siegfried et Gunther. Alberich, son père, le réveille et le pousse à récupérer l’Anneau.

Wagner Crépuscule Schläfst du HagenCliquez sur le rideau de scène

Siegfried et Brünnhilde arrivent au palais. Hagen demande à ses hommes de s’armer pour préparer les noces de Brünnhilde et de Gunther.

Wagner Crépuscule Ihr GibischsmannenCliquez sur les Gibichsmannen

Brünnhilde, voyant Siegfried qui a repris sa forme normale porter l’Anneau comprend que c’est lui qui est venu l’enlever pour le compte de Gunther. Elle veut se venger. Devant sa colère, Hagen lui propose de tuer Siegfried. Brünnhilde révèle alors que le seul moyen de le tuer est de le frapper dans le dos, car le héros ne peut pas fuir devant un adversaire.

Acte III : Les filles du Rhin attendent le héros qui leur rendra l’or. Au loin, on entend le cor de Siegfried qui se rapproche. Quand il arrive près d’elles, elles lui réclament l’Anneau, évoquant sa malédiction. Siegfried se moque d’elles et garde l’Anneau.

Siegfried retrouve ses compagnons de chasse. Profitant d’une halte, il leur raconte sa jeunesse. Arrivé au moment que le philtre lui a fait oublier, Hagen lui en donne un autre, qui lui fait retrouver la mémoire. Il poursuit donc son histoire, comment il a trouvé Brünnhilde endormie sur un rocher entouré de feu, et comment il l’a réveillée d’un baiser. À ce moment, les corbeaux de Wotan passent dans le ciel. Siegfried les regarde, et Hagen en profite pour le frapper dans le dos. Siegfried meurt, se rappelant Brünnhilde. On pose son corps dans une barque pour le conduire au palais.

Dans le palais, Gutrune est inquiète. Hagen arrive, et lui annonce la mort de Siegfried, tué par un sanglier. Gutrune devine la vérité. Hagen avoue que c’est lui qui a frappé Siegfried. Il réclame l’Anneau. Gunther veut intervenir, mais Hagen le tue à son tour. Au moment où il s’approche du corps de Siegfried pour voler l’anneau, les mains du héros se dressent, et il recule. Brünnhilde paraît, triomphante. Elle annonce que sa vengeance est presque accomplie. Brünnhilde fait construire un bûcher où on dépose le cadavre de Siegfried. Elle chante les louanges de son héros, passe l’Anneau à son doigt, puis met le feu au bûcher. Elle demande aux corbeaux de Wotan d’annoncer à leur maître que la fin des dieux est proche, et saute dans le feu avec son cheval. À ce moment, le Rhin déborde et s’approche du bûcher. Les filles du Rhin récupèrent enfin leur bien. Hagen cherche à les en empêcher, mais elles l’entraînent dans les flots.

Wagner Crépuscule finalCliquez sur Brünnhilde

Voilà, il ne me restera plus qu’à vous raconter le début de l’histoire, avec l’Or du Rhin, et la tétralogie (autre nom de la trilogie avec prologue) sera terminée. Et puis peut-être un jour, parlerais-je des liens entre cette œuvre et le Seigneur des anneaux de TOLKIEN.

 

7 réflexions au sujet de “LE CRÉPUSCULE DES DIEUX (GÖTTERDÄMMERUNG)”

    1. Euh, on est en juin, pas en mars… D’ailleurs dans deux jours, je publierai un article sur le solstice d’été. Sinon, j’imagine, oui, la chaise longue au soleil avec un bon livre et la musique en fond, et les chatons qui jouent à mes pieds.
      Je te souhaite une excellente journée, SOlène. 🌹🌹🌹

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s