Mes opéras préférés

LA LÉGENDE DE JOSEPH EN ÉGYPTE

Parmi les musiciens « révolutionnaires » dont je parlais dans mon billet précédent figure Nicolas MÉHUL. Parmi ses opéras figure la Légende de Joseph en Égypte, créé en 1807 d’après la légende biblique de Joseph. Cet opéra a une place particulière pour moi, puisque j’ai eu l’occasion de le chanter (dans les chœurs) en 1989, l’année de la célébration du bicentenaire de la Révolution française. C’était une grande première pour moi, surtout si l’on sait que dans la distribution figurait une jeune débutante prometteuse, une certaine Nathalie DESSAY (!) et que nous avons chanté sur les Champs-Élysées (au théâtre du Rond-Point) le 16 juillet 1989 !

Acte I : Dans son palais en Égypte, Joseph, qui a pris le nom de Cléophas, songe à son destin. Il raconte à son confident Utobal que quand il était enfant ses frères, jaloux de l’amour que lui portait leur père Jacob, l’ont vendu à un marchand d’esclaves (Air : « À peine au sortir de l’enfance »). Il était bien vu par son maître, mais la femme de celui-ci, madame Putiphar, lui a fait des avances auxquelles il n’a pas répondu. Furieuse, elle l’a dénoncé faussement et on l’a alors jeté en prison. Là, ayant su interpréter les rêves obscurs de Pharaon, celui-ci en a fait son ministre.

On annonce l’arrivée d’un groupe d’Hébreux. Ce sont les frères de Joseph, envoyés en Égypte par Jacob avec leur plus jeune frère Benjamin. La famine n’y sévit pas, grâce à Joseph qui a su constituer des stocks de nourriture quand celle-ci était abondante. Siméon, le principal responsable de la déchéance de Joseph est pris de remords et voudrait dire la vérité, mais ses frères lui recommandent de se taire.

Méhul Joseph partie 1Cliquez sur l’image

Joseph les reconnaît aussitôt, et il leur demande des nouvelles de leur père. Sans se faire reconnaître, il leur demande d’aller le chercher, leur offrant l’asile (Air : « Allez tous au devant d’un père »).

Acte II : Les Hébreux se sont installés aux portes de la ville. Ils chantent la prière du matin (Chœur : « Dieu d’Israël »), Joseph demande à Benjamin de rencontrer Jacob (Air : « Allez tous au-devant d’un père »). Benjamin explique à Joseph, qu’il n’a pas reconnu, comment la perte de Joseph a affecté Jacob. Jacob se réveille, il a vu Joseph vivant dans un songe.

Méhul Joseph partie 2Cliquez sur Joseph

Utobal vient dire à Joseph que le peuple veut lui faire un triomphe pour l’avoir protégé de la famine. Joseph fait monter Jacob et Benjamin avec lui sur le char triomphal. Ils reconnaissent alors Cléophas.

Acte III : Joseph offre un festin à sa famille. Seul Siméon est absent, rongé par la honte d’avoir vendu son frère Joseph. Des jeunes filles chantent un hymne à la nature (Air et chœur : « Aux accents de notre harmonie »).

Méhul Joseph aux accents de notre harmonieCliquez sur l’image

Utobal vient dire à Joseph que le pharaon lui reproche d’avoir donné de tels honneurs à des étrangers. Joseph part s’expliquer auprès de pharaon. Les frères reviennent avec Siméon, qui avoue son forfait à son père. Jacob les maudit tous, à l’exception de Benjamin. Joseph revient et s’agenouille devant son père en se faisant reconnaître comme Joseph et lui demande de pardonner à ses fils. Jacob, ému, pardonne. Pharaon offre l’hospitalité aux hébreux.

Méhul Joseph partie 3Cliquez sur l’image

P.S. Les vidéos présentées ici ne correspondent pas complètement au spectacle donné en 1989. Il s’agit d’un film tourné en 1991 et destiné à présenter le Théâtre Impérial de Compiègne qui allait ouvrir ses portes (j’y étais aussi, dans Gustave III, roi de Suède de D.F.E. AUBER, mais ça, c’est une autre histoire). C’est pourquoi on ne voit pas les choristes dans ce film, mais des figurants.

 

20 réflexions au sujet de “LA LÉGENDE DE JOSEPH EN ÉGYPTE”

      1. Mais nan (plus de cerises dans le cerisier), c’est l’expression, façon de parler ( le petit plus pour agrémenter) – rho méeee-e !
        PS: euh, tes deux derniers billets pour le 14/07 et alentours, c’est le hasard ou planifié pour ?

        Aimé par 1 personne

      2. Pour les dates, ce n’est pas tout à fait le hasard. Je savais depuis longtemps que je ferai ce billet 30e anniversaire le 16 juillet 2019. Après, en partant du bicentenaire de la Révolution, faire un 2e billet sur la Révolution française autour du 14 juillet tenait presque de l’évidence (le premier billet datait de décembre, et était une commande d’un internaute).
        Après, tout n’est pas planifié comme ça, mais je peux déjà dire qu’en août, pour le cinquantième anniversaire du festival de Woodstock, je ferai un billet consacré à l’opéra-rock Tommy, des WHO, opéra qui fête également ses 50 ans cette année.
        Voilà, tu vois, je te dévoile mes secrets de blogueur (hihihi 😘).

        Aimé par 1 personne

    1. Ah oui, ça c’est un souvenir. En fait nous avons commencé ensemble à l’opéra (😉), c’était son premier engagement professionnel, un an avant qu’elle n’emporte son grand prix international qui l’a lancée. Du coup, elle chantait son morceau soliste au milieu du chœur, juste à coté de moi !
      Bon d’accord, après ça, elle a fait une autre carrière lyrique que moi, mais ça c’est une autre histoire 😉.

      J'aime

  1. Coucou Jean-Louis 😀.
    Un bien bel article que voilà et dont je me rappelle fort bien par rapport aux vidéos que j’avais découvertes grâce à toi dans un autre article…
    Cela doit te rappeler de jolis souvenirs… Lorsque tu participais à cette œuvre biblique qui je dois dire est très belle !
    Merci encore pour tous ces partages que tu nous offres car c’est véritablement un plaisir de les écouter…
    Gros bisous à toi 😀💋.
    À très bientôt 💋

    Aimé par 1 personne

    1. Coucou Cécilou. Oui c’est plus que des souvenirs, ce sont des moments que je porte en moi depuis 30 ans (!).
      Quand je réécoutais les enregistrements pour préparer ce billet, je revivais tout cela comme si c’était hier !
      Je te souhaite une très bonne soirée, petite Suricate. Tu vas bien ? 😀💋

      Aimé par 1 personne

  2. Bonsoir Jean-Louis
    Que j’aime cette publication où tu présentes les Actes de l’opéra, un à un, avec une
    brillante narration de la trame. Merci pour les liens qui nous invitent à en écouter
    les extraits.
    Une belle légende inspirée d’une histoire de la bible avec certains petits détails que j’ai appréciés.
    Tu as tellement de talents….Je te souhaite de continuer de vivre ces magnifiques expériences à l’opéra, que tu nous a partagées avec beaucoup de générosité.

    Bon weekend
    Amitiés
    Manouchka

    Aimé par 1 personne

    1. Mes coups de coeur : le premier et le dernier extrait…
      Le premier pour son introduction originale où le professeur instruit ses élèves
      avec une très bonne diction et en français SVP.
      Le dernier, pour l’émotion …Magnifiques interprétations …

      Aimé par 1 personne

      1. Merci Manouchka pour tes commentaires.
        Oui, beaucoup d’émotions dans cet opéra presque inconnu. Et beaucoup d’émotions pour moi aussi en préparant ce billet qui m’a ramené 30 ans en arrière, comme si c’était hier !
        Le professeur est un conteur professionnel, d’où la qualité de sa diction. Mais je crois que toute la distribution chante dans un anglais parfait, surtout Joseph, chanté par Laurence Dale, qui est anglais.
        Je te souhaite une excellente journée, Manouchka.

        Aimé par 1 personne

  3. I like the valuable information you supply in your articles.
    I’ll bookmark your blog and take a look at again here regularly.
    I am relatively sure I will be informed many new stuff proper here!
    Good luck for the next!

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s