Analyse, Divers, littérature

TRAVIATA vs MANON

Je connais très bien la Traviata (1853) de VERDI, c’est d’ailleurs est un des tout premiers billets que j’ai publié. Je croyais bien connaître Manon (1883) de MASSENET (c’est d’ailleurs un des tout derniers billets que j’ai publié). Mais pour être allé le voir sur scène ce jeudi à l’Opéra-comique, je me suis rendu compte qu’il y a bien des similitudes entre ces deux œuvres.

D’entrée de jeu, on peut dire que l’Histoire de Manon et du Chevalier des Grieux, de l’abbé PRÉVOST était extraordinairement populaire aux XVIIIe et XIXe siècles, et Alexandre DUMAS a explicitement reconnu son influence quand il a écrit la Dame aux Camélias, dont a été tiré l’opéra la Traviata.

Dans les deux opéras, donc, nous voyons deux héroïnes habitées par la soif du plaisir et de l’or. Dans les deux opéras, il y a des fêtes où l’on chante et l’on danse.

verdi traviata libiamoCliquez sur l’image

Ensuite, chacune d’elle rencontre l’amour, Alfredo pour Violette, des Grieux pour Manon.

Dans les deux cas, cet amour est mal vu par la famille du jeune homme, car il représente une tâche pour son honneur. Dans la Traviata, Germond père vient demander à Violette de renoncer à son fils, son histoire d’amour avec une débauchée risquant d’empêcher le mariage de sa sœur.

verdi traviata germontCliquez sur l’image

Dans Manon, c’est des Grieux père qui, après avoir fait enlever son fils pour le soustraire à l’influence de Manon, lui conseille de se choisir une « brave fille ».

massenet manon épouse quelque brave filleCliquez sur l’image

Ensuite, quand Manon et des Grieux se trouvent à nouveau ensemble à « faire la noce », le reproche que le père fait à son fils est que la honte va finir par l’atteindre, lui le père.

Dans les deux opéras également, on joue aux cartes. Dans la Traviata, Alfredo jette l’argent qu’il a gagné au jeu au visage de Violette. Dans Manon, c’est Manon qui pousse des Grieux à jouer pour retrouver la fortune qu’ils ont dilapidée. Mais des Grieux gagnant contre Guillot, celui-ci l’accuse d’avoir triché et le fait arrêter par la police avec sa complice Manon.

Enfin, les deux héroïnes meurent (mais ça, ce n’est pas propre à ces deux opéras), chacune d’elle épuisée par la vie qu’elles ont mené, Violette est tuberculeuse et Manon meurt d’épuisement sur la route qui la mène au bagne, dans les bras de son amant venu la sauver.

verdi traviata scène finaleCliquez sur la scène finale de la Traviata

 

 

massenet manon scène finaleCliquez sur la scène finale de Manon

 

 

Publicités

17 réflexions au sujet de “TRAVIATA vs MANON”

  1. En effet, beaucoup de similitudes, et pour un seul et même billet très réussi encore une fois.
    Suis sur mon smartphone, pas pu voir les videos. Ce sera pour cet après-midi, sur l’ordi.
    Beau, beau, beau dimanche cher Jean-Louis A plus.

    Aimé par 1 personne

    1. Merci pour ton commentaire SOlène. 😀
      Pour le beau, beau dimanche, c’est dans le cœur que ça va se passer, parce que pour l’instant c’est pluie, pluie et pluie (au moins, c’est bon pour la nature).
      Beau dimanche à toi aussi, et à plus tard. 🌹🌹🌹

      J'aime

      1. Vi tu peux loler, pasque dans le nord du Sud-ouest, pas de soleil, non plus. Et j’ai trop froid, moi, là ( vivement ce soir que je retrouve Despentes sous ma couette !)
        Ah, un rayon ! Je file 😁

        Aimé par 1 personne

  2. Bonjour,
    Encore un article très complet et surtout « comparé » comme on pourrait dire en droit qui permet de pointer des similitudes dans deux œuvres. Bref, un travail de recherche parti de l’observation. 😊

    Aimé par 1 personne

    1. Merci John. Tu es juriste? Le droit, voici un domaine qui m’est totalement étranger !
      Il faudrait que je voie ce que je peux écrire sur droit et opéra (attention, là, je ne promets rien… 😀)
      Je te souhaite une excellente journée (avec du soleil?).

      J'aime

      1. Pourquoi pas ?
        En droit, il y a une matière, le droit comparé qui permet en gros de montrer les différences ou les ressemblances.
        Ton billet m’a fait penser à cela

        J'aime

      2. Une recherche rapide dans mon Livre me donne 3 opéras où apparaissent des avocats, Porgy & Bess de GERSHWIN, L’Affaire Makropoulos de JANACEK et la chauve-souris de Johann STRAUSS, plus quelques uns où apparaissent des juges ou des jugements, Jenufa de Janacek et Peter Grimes de BRITTEN. Je peux donc mettre un billet en chantier sur cette base 😉.

        J'aime

  3. Bon jour,
    Je ne connais pas la « Traviata » et de « Manon », à part « Manon des sources » 🙂 Quoi qu’il en soit des intrigues d’une certaine époque et des amours contrariés … Bon, c’est vrai, je fais un raccourci honteux … 🙂
    Max-Louis

    Aimé par 1 personne

  4. Magnifique encore une fois cher Jean-Louis…
    Je ne me lasserai jamais de ces histoires d’opéra que tu racontes si bien
    et cette fois tu nous gâtes grâce à tes impressions sur ces deux versions la  » Traviata » et  »Manon »…
    Tu nous permets de les apprécier ainsi que ton grand talent à nous les présenter avec la passion qui t’anime. Merci…

    Bonne soirée
    Amitiés
    Manouchka

    Aimé par 1 personne

    1. Merci Manouchka pour ce commentaire qui va me faire rougir… 😏
      Tu sais, je ne suis qu’un passeur qui essaye de faire connaître ce qu’ont pu écrire les créateurs de tant de beauté, tels Verdi ou Massenet.
      En tout cas, tu me montres que je suis sur la bonne voie…
      Je te souhaite une excellente fin de journée. 😀🎼

      Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s