Mes opéras préférés

FIERRABRAS, de SCHUBERT (1823)

Un des rares opéras de SCHUBERT que l’on monte encore, parfois, et que l’on a donc l’occasion de pouvoir entendre. Il s’agit d’un Singspiel, opéra chanté en allemand avec des parties parlées, comme La Flûte enchantée ou le Freischütz. En 1822, un théâtre de Vienne a commandé Fierrabras à Schubert et Euryanthe à WEBER pour essayer d’enrichir le répertoire allemand, mais la déferlante ROSSINI de passage à Vienne à cette époque a ruiné la carrière de ces deux pièces. Après le naufrage de la création d’Euryanthe, Fierrabras n’a même pas été monté, et il faudra attendre le centenaire de la naissance de Schubert pour qu’on en donne une version complète. Cette partition mérite l’écoute, car on y retrouve le génie de Schubert pour la mélodie et les ensembles (duos, trios, chœurs).

Le pitch : L’action se passe à l’époque de Charlemagne et Roland, dans leur combat contre les Maures. Après la victoire contre les Maures, les Francs de Charlemagne capturent Fierrabras, le fils du prince Boland. Boland découvre qu’Emma la fille de Charlemagne est la jeune fille inconnue dont il est tombé amoureux lors d’un séjour à Rome. Emma, elle, est amoureuse d’Eginhard, un jeune noble pauvre. Et Roland, lui, est amoureux de la sœur de Fierrabras, Florinda. (J’espère que vous suivez.) Emma et Eginhard décident de s’enfuir, mais Charlemagne pense que c’est Fierrabras le coupable de leur disparition et le fait arrêter. Eginhard se sent coupable envers Fierrabras alors que Florinda veut sauver son frère et Roland, dont la vie est menacée.

Charlemagne et Boland finissent par faire la paix, les deux couples d’amoureux se trouvent réunis, alors que Fierrabras reste seul.

Ouverture :

Schubert Fierrabras OuvertureCliquez sur l’ouverture

Acte I : Dans le quartier des femmes du château de Charlemagne, les femmes tissent, chantant une allégorie de la vie (les langes du nouveau-né, le voile de la mariée et le linceul de la mort). Eginhard arrive, annonçant que Charlemagne a battu les Maures et revient au château. Eginhard et Emma, la fille de Charlemagne, chantent leur amour, mais ils pensent qu’à cause du peu de fortune d’Eginhard, Charlemagne ne voudra pas de cette union.

Dans la grande salle du château, le peuple chante la gloire de Charlemagne vainqueur. Celui-ci envoie Roland, Ogier et Eginhard au camp des Maures pour négocier la paix, à condition que les Maures se convertissent. Charlemagne déclare que les prisonniers pourront aller librement dans son château, en attendant que la paix soit signée. Il veut savoir qui est un prisonnier particulièrement fier, et que seul un héros comme Roland a pu vaincre. C’est Fierrabras, le fils de Boland, le roi des Maures. Emma arrive avec les femmes pour remettre la couronne du vainqueur à Charlemagne, mais celui-ci déclare que c’est à Roland qu’il faut la remettre. Emma se tourne vers Roland, et Fierrabras reconnaît en elle une jeune femme dont il est tombé amoureux. Tout le monde se trouble, sentant que le drame se noue (sextuor et chœur). Charlemagne se retire, laissant seuls Roland et Fierrabras. Fierrabras révèle alors qu’il a été envoyé quatre ans auparavant à Rome, et que là, il s’est converti au catholicisme et qu’il a croisé Emma, dont il est tombé amoureux. À son tour, Roland dit que lui-même est tombé amoureux de Florinda, la sœur de Fierrabras (Duo : « Lass uns mutvoll hoffen »).

De nuit dans le jardin, Eginhard chante son amour pour Emma. Son chant est repris par Emma, avant de devenir un duo passionné (Duo : « Der Abend sinkt auf stiller Flur »). Ils se cachent.

Schubert Fierrabras Der Abend sinkt auf stillerCliquez sur l’image

Fierrabras apparaît. Il se plaint que son cœur a été trompé par Emma.

schubert fierrabrasCliquez sur Fierrabras

Soudain des hommes surgissent dans la nuit, cherchant quelqu’un dans le jardin. Fierrabras découvre Emma et Eginhard. Quand il découvre de qui il s’agit, il pense d’abord à se venger (Trio : Ha, hier waltet Verrat). Malgré son désir de vengeance, il laisse Eginhard fuir, et quand Charlemagne arrive, il trouve Emma avec Fierrabras. Il appelle Eginhard (Trio : Das Blut fühl’ ich erstarren) et lui demande de mettre Fierrabras au cachot. Mais le jour arrive. Il demande alors à Eginhard de partir négocier la paix avec les Maures, alors que lui-même gardera Fierrabras.

Acte II : Avant de partir négocier la paix, les hommes de Charlemagne saluent leur patrie (Chœur : « Im jungen Morgenstrahle »).

Schubert Fierrabras Im jungen MorgenstrahleCliquez sur l’image

Les Francs avancent, laissant derrière eux Eginhard. Des Maures arrivent et le capturent. Quand les Francs, appelés par le cor d’Eginhard, reviennent, ils décident de suivre les traces des ravisseurs.

Florinda déclare qu’elle est prête à suivre Roland, quitte à trahir son père et son peuple. Boland arrive. On lui dit qu’on a capturé un Franc venu discuter de la paix. Il demande des nouvelles de son fils Fierrabras. Eginhard dit que Roland l’a battu au combat et que lui-même l’a mis au cachot. On lit le message dont Eginhard est porteur, et le peuple maure chante la paix qui doit régner dans leur royaume. Les Francs arrivent et chantent à leur tour leur souhait d’harmonie universelle. Quand ils annoncent à Bolland que Fierrabras s’est converti, Boland se met en colère et leur promet la mort. Il les envoie en prison pendant que Florinda prie pour la vie de Roland. Elle souhaite mourir avec lui.

Dans leur prison, les Francs chantent leur détresse avant de se résigner à la mort. Eginhard se confesse à ses compagnons : par sa faute, Charlemagne a cru que Fierrabras avait séduit sa fille, et l’a fait jeter au cachot. Florinda arrive, elle veut voir une dernière fois son Roland avant de se donner la mort. Ils se retrouvent et chantent l’espoir. Elle révèle qu’elle a blessé leur gardien pour entrer, et qu’ils peuvent en profiter pour s’enfuir. Les Francs chantent leur espoir quand des trompettes au loin se font entendre. Ils vont être repris. Roland et Eginhard partent seuls dans la nuit chercher du secours (Trio et chœur). Mais Roland est fait prisonnier, il n’y a plus d’espoir.

Acte III : Dans une salle du château, les femmes chantent. Emma espère que ce chant va lui faire retrouver le bonheur. Charlemagne s’inquiète : voilà deux jours que ses messagers sont partis, et on n’est toujours sans nouvelle d’eux. Il s’inquiète surtout pour le jeune Eginhard, mais voyant sa fille se troubler, il la fait parler. Elle dévoile le sacrifice de Fierrabras et Charlemagne ordonne qu’on le libère aussitôt. Il rejette sa fille, qui se sent perdue (Duo : « Bald wird es klar »).

Schubert Fierrabras Bald wie es klarCliquez sur Emma et Charlemagne

Eginhard arrive, porteur de mauvaises nouvelles : les Francs sont en prison et Roland promis à la mort. Il demande une troupe pour aller délivrer ses camarades. Charlemagne la lui accorde et demande à Fierrabras de prendre sa place s’il venait à mourir. Fierrabras accepte, pour l’amour d’Emma et par amitié pour Eginhard, derrière qui il s’efface. (Trio).

Florinda pleure sur le sort de Roland promis à la mort. Les Francs lui recommandent de ne pas perdre confiance, mais déjà des hommes porteurs de torches se dirigent vers le bûcher. Florinda implore la pitié de Boland, mais celui-ci ne connaît plus sa fille et demande qu’elle meure avec les Francs. Les ennemis arrivent alors guidés par Eginhard. Celui-ci s’apprête à tuer Boland, mais Fierrabras arrête son bras. Charlemagne suit et, reconnaissant la bravoure de Boland, lui offre la paix. Celui-ci, heureux d’avoir retrouvé son fils, accepte. Charlemagne pardonne à Eginhard qui s’est racheté et lui donne la main de sa fille. Un chœur final réunit tout le monde célébrant ce happy end.

Schubert Fierrabras finalCliquez sur la fin heureuse

(Souce principale : l’enregistrement de l’opéra de Zurich de 2007.)

10 réflexions au sujet de “FIERRABRAS, de SCHUBERT (1823)”

  1. Alors chez toi, par contre, la source semble intarissable. Je n’en reviens pas ( il faut trouver le temps). Tu me donneras ton secret ? 😉

    Je repasserai pour la zik. Quand ? Je sais pas. L’emploi du temps est serré, mais après les fêtes, plus sûrement.

    Bonne journée, à plus ici ou là 🙋‍♀️

    Aimé par 1 personne

  2. Cooki, comme à chaque fois que je viens découvrir tes propositions musicales de bon matin, c’est un enchantement et souvent une découverte pour moi. Tu participes à enrichir ma culture musicale. Merci et Joyeux Noël. Je suis à trois chapitres de la fin de mon tome 1. Il me restera les corrections sur deux mois pour tenter l’aventure de l’édition potentielle en mars.

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s