Agenda Ironique

AGENDA IRONIQUE D’AVRIL 2022

Pisque vous m’avez choisi pour animer l’Agenda Ironique d’avril 2022, voici le sujet que je vous propose (tant pis pour vous, il fallait réfléchir avant.)

Puisque je vous parlais hier de fées, je vous propose comme thème général « Les Fées sont d’exquises danseuses« , mais vous pouvez aussi travailler sur « L’effet son, d’exquises danses, heu(ses) » ou encore, si vous êtes cyclistes, « Les fesses ont d’exquises danseuses ».

Il vous faudra glisser ici ou là quelque heureuse homophonie, et si vous réussissez à glisser les mots calembredaine, palimpseste et archéoptéryx, vous gagnerez les félicitations du jury.

Vous pouvez écrire dans tous les styles que vous voulez : récit épique, essai philosophique, critique littéraire, roman d’amour, thriller, poésie, boustrophédon… et faire intervenir tous les personnages récurrents qu’il vous plaira. C’est avec plaisir que nous aurions des nouvelles d’Onésime, d’Anna Podoton, de Dupin et Lilly, des trois (plus une) petites pommes ou de la mystérieuse pianiste chinoise (liste non limitative, évidemment).

Voilà, à vous de jouer (et à moi aussi, par la même occasion). Vous avez jusqu’au 25 avril pour soumettre vos propositions.

Debussy les Fées sont d'exquises danseusesCliquez sur l’image, ce n’est pas une calembredaine

53 réflexions au sujet de “AGENDA IRONIQUE D’AVRIL 2022”

      1. 😀 il aime bien ses blogopotos et puis il est un peu cabotin quand même, mais comme tu l’as bien cerné tu sais que c’est toujours bienveillant ! il est super content de passer de temps en temps 😉

        J’aime

      1. Intéressant article que je voudrais, si tu le permets, compléter de mes recherches personnelles. Pourquoi ne peut-on pas trouver de boustrophédons chinois ?
        C’est tout simple, les Chinois vivent de l’autre côté de la terre, c’est à dire la tête en bas. Lorsqu’ils écrivent un boustrophédon, nous le voyons à l’envers et il nous apparaît à l’endroit.

        Aimé par 1 personne

  1. Oui, les fées sont déesses qui se dansent, euh, zeus en témoigne souvent.
    Et puisque le mois de l’effet mer est révolu, emporté par ses homonymies dis vers et va, riez, il vous faudra plancher sur un avril lunaire, c’est là qu’elles dansent le mieux.
    Revenez, tous, je vous en conjure.

    J’aime

  2. Bon jour Jean-Louis,
    Diantre, entre Fées et fesses, entre les deux, va falloir que je choisisse sans faire référence à un juste milieu ni à finir comme l’âne de Buridan lol
    Bonne soirée à toi 🙂
    Max-Louis

    J’aime

      1. J’en (re)viens (à peine)… et j’en ai encore le souffle coupé !
        Moi qui ai longtemps œuvré pour la promotion des actes de lire et d’écrire auprès de la jeunesse issue des quartiers populaires (pour ne pas dire « ghettos urbains »), j’aurais aimé proposer ce texte, non pas aux jeunes dont j’avais la charge, mais aux financeurs publics, pour qu’ils mesurent à quel point la liberté d’expression (à la fois chargée et débarrassée de codes académiques) peut toucher à l’essentiel de notre nature humaine.
        Comment l’écrit, sublimant la parole comme une statue magnifie le corps, est constitutif de notre Raison d’Être.
        Ai commenté chez toi, mais je bisse ici : bravo !!

        Aimé par 2 personnes

  3. Pardon, mais, à la relecture (je pense de façon impulsive, mais je transcris, vers après vers, ma vision, mon émoi […], dans la certitude du mot fini, mais là…), pour souscrire au ‘palimpseste’, ai ajouté deux vers à ce que certain.es d’entre vous ont déjà consulté.

    Aimé par 1 personne

      1. Merci de tes compliments Mijoroy.
        Pour l’enquête, tout le mérite revient à l’inspecteur Bougret librement inspiré de « La rubrique à brac ».

        Aimé par 2 personnes

  4. Mon copain Mallarmuche m’a parlé de cet Agenda Ironique. Étant un adepte des homophonies, je vous propose ces deux ci (cidsous), chaque deuxième vert étant obtenu par palimpsestie du premier.
    Laurent Pichat, coup hardi, virant, bat Empis.
    Lors Empis, chavirant, couard dit : « Bah, tant pis »
    et encore :
    Gaal, amant de la reine, alla, tour magnanime,
    Galamment de l’arène à la tour Magne à Nîmes.
    Voilà, pour l’archéoptéryx, je le laisse à Stéph’, je sais qu’il aime les rimes en » ixe ».

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s