Mes opéras préférés

LES BORÉADES, de RAMEAU (1763)

Dernière tragédie lyrique de RAMEAU, les répétitions des Boréades ont été interrompues par sa mort en 1764. Il faudra attendre plus de deux siècles pour qu’on la redécouvre.

Rameau, alors âgé de plus de 80 ans, a su y développer pour la musique de ses ballets des talents symphoniques nouveaux.

Le pitch : La reine Alphise aime Abaris, mais elle doit choisir pour mari un descendant de Borée, le dieu du Vent. Cet amour interdit provoque la colère de Borée, qui la condamne à mort. Heureusement, on apprend (à la fin) qu’Abaris est lui-même un descendant de Borée. Alphise peut donc le choisir pour époux sans avoir à renoncer à son trône.

Acte I : La reine Alphise avoue sa lassitude à sa confidente Sémire. Elle doit en effet choisir son mari parmi les Boréades, les descendants de Borée, le dieu du Vent, mais elle aime un étranger, Abaris. Sémire lui rappelle que ce choix provoquera la colère de Borée. Les deux Boréades, Calisis et Borilée, pressent Alphise de choisir entre eux, mais celle-ci déclare qu’elle suivra le choix d’Apollon. Après une pastorale où alternent les chants et les chœurs, Alphise exprime ses craintes (Air : « Un horizon serein… ».)

Rameau les Boréades Un horizon sereinCliquez sur Alphise

Acte II : Dans le temple d’Apollon, le grand prêtre Adamas se souvient que quand Apollon lui a confié le jeune Abaris, il lui a fait promettre de ne pas lui révéler son origine tant qu’il ne serait pas digne d’être du sang des dieux (Air : « Charmes trop dangereux »).

Rameau les Boréades Charmes trop dangereuxCliquez sur l’image

Il appelle Abaris, qui lui révèle son amour pour Alphise. Adamas ordonne à ses prêtres d’obéir en tout à Abaris jusqu’à l’annonce du futur roi. Alphise arrive à son tour. Elle vient demander au prêtre d’intercéder en sa faveur auprès d’Apollon. Restée seule avec Abaris, elle lui raconte un songe où elle a vu Borée détruire son royaume. Abaris demande à Apollon de les protéger et, oubliant son rôle de prêtre, il déclare son amour pour Alphise. Alphise lui répond en retour, mais ses suivantes approchent. Abaris modifie alors son chant d’amour en chant de gloire pour Apollon, que tout le monde reprend en chœur (Chœur : « Chantons le dieu »). La femme de Borée entre avec ses suivantes, portant un vase sacré et dansant pour Athéna. La danse est interrompue par l’arrivée de Borée, Calisis et Borilée, qui disent à Alphise qu’il faut écouter l’amour quand il se manifeste. Éros paraît. Il donne une flèche magique à Alphise en lui disant de suivre ce trait enchanté. Le chœur célèbre Amour et Apollon, mais est interrompu par Borée et ses fils, qui se demandent si Amour leur sera contraire ou favorable.

Acte III : Alphise est seule avec ses pensées, partagée entre son rêve tragique et le charme de l’amour (Air : « Songe affreux, image cruelle »).

Rameau les Boréades songe affreux, image cruelleCliquez sur Alphise

Abaris entre. Il a peur d’être sacrifié par Alphise au devoir, mais Alphise le rassure. Le peuple entre et chante les louanges de l’Hymen (Chœur : « Triomphe hymen, l’amour t’appelle »).

Rameau les Boréades Triomphe Hymen, l'amour t'appelleCliquez sur l’image

Adamas demande à la reine de choisir son mari, mais celle-ci annonce que pour respecter la volonté de Borée de voir un de ses fils sur le trône, elle renonce à son titre de reine au profit de son amour pour Abaris. Elle tend la flèche magique à Abaris. Calisis et Borilée réclament le trône devenu vacant. Abaris veut protéger la reine en renonçant à son amour, mais elle persiste. Les deux prétendants en appellent à leur père Borée. Celui-ci fait alors éclater une tempête qui emporte Alphise.

Acte IV : Entrée.

Rameau les BoréadesCliquez sur la symphonie d’entrée de l’acte IV.

Le peuple supplie Borée de se calmer (Chœur : « Nuit redoutable, jour affreux »).

Quand enfin la tempête s’arrête, Abaris arrive, abattu (Air : « Tout cède aux efforts de l’orage »).

Rameau les Boréades Tout cède aux efforts de l'orage (la Tempête)Cliquez sur Abaris

Adamas lui demande de renoncer à son amour pour rétablir le calme. Abaris veut se frapper avec la flèche, mais Adamas lui rappelle que cette flèche peut le faire gagner face à ses rivaux. La muse Polymnie lui demande d’invoquer les Zéphyrs pour qu’ils le conduisent au royaume du Tonnerre. Avec l’aide de l’amour, il va fléchir le dieu sévère.

Acte V : Dans son royaume, Borée ordonne aux vents de continuer à frapper la Terre, mais ceux-ci répondent faiblement qu’un mortel les force au repos. Alphise entre avec ses fils. Borée lui ordonne de choisir entre eux, sous peine d’être réduite en esclavage, mais elle refuse. Borée, furieux, ordonne à ses sujets de continuer à la tourmenter. Abaris apparaît. Les Boréades se moquent de lui, venu les arrêter. Il se sert de sa flèche magique pour les calmer.

Rameau les Boréades Acte V scene IVCliquez sur Abaris face à Borée et ses fils

Apollon paraît, et révèle qu’Abaris est son fils, et qu’il l’a eu d’une nymphe elle-même descendante de Borée. Ainsi, Abaris étant un descendant de Borée, rien ne s’oppose plus à son mariage avec Alphise. Apollon scelle leur sort, et répand une lumière éternelle sur le sombre royaume de Borée.

(Source principale : le livret et le DVD de William Christie.)

6 réflexions au sujet de “LES BORÉADES, de RAMEAU (1763)”

  1. ouf ! de temps en temps une légende qui finit bien ❤ enfin si on peut dire…. peut-être un petit problème de consanguinité ? C'est vrai que chez les dieux, c'est une notion plutôt abstraite…. Belle soirée Jean-Louis

    Aimé par 2 personnes

    1. Absolument Hélène.
      Les dieux se permettaient des choses qu’ils ne permettaient pas aux humains, commencer par le dieu en chef Zeus / Jupiter !
      J’ai en projet un billet sur lui, et il y a de quoi dire (et peut-être même en plusieurs billets.)
      Je te souhaite une bonne soirée. 🙂

      Aimé par 1 personne

    1. Oui, j’ai voulu faire quelque chose d’un peu plus léger après la noirceur de Wozzeck.
      À propos de Wozzeck, je suis allé le voir à Bastille jeudi dernier, c’était absolument fascinant !
      Bonne journée, John Duff.
      (P.S. j’ai du mal à mettre des commentaires chez la titulaire de l’AI de mars 2022, alors je l’écris ici, j’ai trouvé ton texte vraiment très bien.)

      Aimé par 1 personne

      1. Merci pour mon texte. Je suis d’accord, c’est un peu compliqué les commentaires de l’AI ce mois-ci. Le vote est spécial également, il faut faire un commentaire qui ne sera pas publié pour désigner le gagnant et le nouvel hébergeur.

        Aimé par 1 personne

Répondre à duff john Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s