Animation 1

Walt DISNEY (1901 – 1966)

Walt DISNEY and classical music.

Après le studio Ghibli, et avant l’univers de Tex AVERY, je vais vous parler aujourd’hui de Walt DISNEY. Disney est connu pour son apport majeur au dessin animé. (Il est aussi l’inventeur du parc à thème). Il crée ses premiers dessins animés au début des années 20, et en 1928, le personnage de Mickey. En 1929, il lance les Silly Symphonies, des dessins animés sur un thème musical. En 1937, il produit le premier dessin animé long métrage, Blanche Neige (le premier long métrage d’animation est dû à Lotte REINIGER).

L’univers créé par Walt Disney contient de nombreuses références au monde de l’opéra (et de la danse).

Dès 1936, Disney avait mis en musique l’univers de l’opéra avec le cartoon Mickey’s Grand Opera.

mickey's grand operaCliquez sur l’image

En 1940, il sort Fantasia, soit une suite d’adaptations en dessin animé de morceaux classiques (il a fait une suite en 2000 avec Fantasia 2000. Dans Fantasia, on peut voir Mickey serrer la main du chef d’orchestre Léopold Stokowski, on trouve une version complètement allumée de la danse des heures, ballet extrait de La Gioconda de PONCHIELLI, et une très belle version de La nuit sur le Mont chauve de MOUSSORGSKI, ainsi que Casse-Noisette de TCHAIKOVSKI. Il y a aussi Mickey en Apprenti sorcier, d’après Paul DUKAS.

En 1948, dans Melody Time, il nous offre une interprétation très personnelle du Vol du bourdon de RIMSKY-KORSAKOV.

Dans Les Aristochats (1970), long métrage qui se passe en France, un des jeunes chatons s’appelle BERLIOZ, en hommage à l’ami Hector.

Tchaïkovski a encore été mis en image par les studios Disney, avec La Belle au bois dormant (1959).

Et je peux rappeler ici la version Disney du Fantôme de l’opéra, de Gaston LEROUX.

Le sujet de La petite Sirène (1990), d’après le conte d’ANDERSEN se trouve assez proche de celui de Rusalka, le génial (et méconnu) opéra de DVORAK, dont le livret combine les thèmes de l’Ondine d’E.T.A. HOFFMANN et du conte d’Andersen.

À propos de son dessin animé la Reine des neiges (2013) et son tube Libérée, délivrée  (attention, si vous enseignez la musique dans les écoles, ne cliquez pas sur le lien précédent) il convient de ne pas le confondre avec la Fille de neige (Snegourotchka), de Rimsky-Korsakov, moins connu, mais très bien aussi !

Enfin, DISNEY a servi de héros à Philip GLASS, qui raconte ses derniers jours dans l’opéra The perfect american (2012).

4 réflexions au sujet de “Walt DISNEY (1901 – 1966)”

    1. Je crois que je vais reprendre ce très vieux billet (septembre 2016 !) pour le mettre à jour, maintenant que j’ai trouvé le moyen de mettre des illustrations et d’y coller les liens vers les extraits musicaux choisis. Ça rend les billets plus agréables à lire, je trouve.
      Passe une excellente et douce journée, SOlène.

      Aimé par 1 personne

    1. Oups, je me suis trompé, je voulais écrire septembre 2018, soit 4 mois.
      Non, sérieux, ce que je voulais écrire, c’est que quand je relis ces vieux (😉) billets, j’ai déjà envie de les reprendre pour les enrichir.
      C’est d’ailleurs ce que je fais régulièrement au fil des liens que je peux tisser entre eux, tel l’araignée tissant son étoile.

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s